Mon compte Je m'abonne
logo Fiches pratiques

Des réponses immédiates à vos questions pour continuer à piloter votre entreprise

logo Fiches pratiques

Fiches Pratiques "Gestion et Finance" : 228 fiches disponibles

>Charges patronales et Sécurité sociale
Charges patronales et Sécurité sociale
©

Charges patronales et Sécurité sociale

Dans les charges patronales sont incluses les cotisations sociales à destination de la Sécurité sociale. Collectées par l'URSSAF, elles couvrent les différents désagréments et évènements qui peuvent survenir au cours de la vie d'un salarié.

>Comment amortir ses investissements
Comment amortir ses investissements
©

Comment amortir ses investissements

La politique d'amortissements menée par une entreprise constitue un véritable enjeu stratégique pour son avenir et son développement. En matière de comptabilité, les décisions prises par le chef d'entreprise auront des conséquences sur le résultat de sa société ainsi que sur la fiscalité à laquelle elle sera assujettie. Pour optimiser leur résultat comptable et diminuer leur bénéfice imposable, les entreprises disposent de marges de manoeuvre légales principalement basées sur des plans d'amortissements éclairés.

>Comment réduire le bénéfice imposable
Comment réduire le bénéfice imposable
©

Comment réduire le bénéfice imposable

Selon la réglementation fiscale en vigueur, le bénéfice imposable d'une entreprise correspond au bénéfice net réalisé au cours de l'année civile d'imposition et à partir duquel est calculé l'impôt sur les sociétés (IS). Afin de minorer le montant de leur imposition, les entreprises assujetties peuvent réduire leur bénéfice imposable de différentes manières.

>Comment amortir ses investissements en charges
Comment amortir ses investissements en charges
©

Comment amortir ses investissements en charges

Faire la différence entre les investissements susceptibles d'être comptabilisés en charges ou en immobilisations constitue une problématique importante pour les entreprises. En effet, le choix réalisé par le chef d'entreprise aura nécessairement des répercussions sur la fiscalité de sa société.

>Comment amortir ses investissements en immobilisations
Comment amortir ses investissements en immobilisations
©

Comment amortir ses investissements en immobilisations

Pour vivre et se développer, une entreprise est contrainte d'investir. Qu'il s'agisse de terrains, de machines, d'ordinateurs ou d'équipements de toute nature, ces investissements sont appelés des immobilisations. Ces biens sont dotés d'une valeur dont la durée et l'usure sont évaluées sur plusieurs années. On parle alors d'un plan d'amortissement qui permet de déduire les amortissements de la valeur brute des immobilisations pour correspondre à la valeur nette comptable.

>Comment déterminer l'usure des actifs
Comment déterminer l'usure des actifs
©

Comment déterminer l'usure des actifs

Au sein d'une entreprise, l'amortissement représente la traduction comptable de la dépréciation d'un actif au cours du temps. Enregistrée au débit d'un compte de charges, cette perte de valeur s'explique de différentes manières. Outre l'obsolescence de l'actif et l'évolution du cadre réglementaire, l'usure physique constitue l'une des principales raisons de la dévaluation d'un actif.

>Comprendre son compte de résultat
Comprendre son compte de résultat
©

Comprendre son compte de résultat

Le compte de résultat (CR) synthétise les produits et charges de l'entreprise sur la durée d'un exercice comptable. Les éléments qu'il contient, des flux d'enrichissement et d'appauvrissement, aboutissent au résultat net, qui indique la performance de l'entreprise. Ce document comptable appartient aux états financiers de l'entreprise.

>Calculer son résultat exceptionnel
Calculer son résultat exceptionnel
©

Calculer son résultat exceptionnel

Le résultat exceptionnel met en exergue des évènements non récurrents qui impactent le compte de résultat. Il s'agit d'un composant du résultat net qui figure parmi les soldes intermédiaires de gestion. Par définition, c'est le moins "régulier" de ces indicateurs.

>Calculer son résultat financier
Calculer son résultat financier
©

Calculer son résultat financier

Le résultat financier mesure la différence entre produits et charges financières. Cette composante mineure du résultat net, indiquée dans le compte de résultat et présente parmi les soldes intermédiaires de gestion, est indépendante de l'activité de l'entreprise. Elle ne renseigne que sur sa situation financière, notamment sa politique de financement.

>Calculer son résultat net
Calculer son résultat net
©

Calculer son résultat net

Le résultat net indique la différence entre l'ensemble des produits et des charges de l'entreprise, à l'issue d'un exercice comptable. Ultime indicateur des soldes intermédiaires de gestion dans le compte de résultat, il est déterminant dans l'affectation des bénéfices de l'entreprise.

>Calculer son résultat d'exploitation
Calculer son résultat d'exploitation
©

Calculer son résultat d'exploitation

Le résultat d'exploitation reflète la différence entre produits et charges d'exploitation dans le compte de résultat. Cet indicateur clé de la rentabilité figure parmi les soldes intermédiaires de gestion ; il est aussi un élément du calcul du résultat net.

>Calculer sa capacité d'autofinancement (CAF)
Calculer sa capacité d'autofinancement (CAF)
©

Calculer sa capacité d'autofinancement (CAF)

La capacité d'autofinancement (CAF) est un indicateur-clé de l'activité de l'entreprise, obtenu à partir du compte de résultat. Il révèle le flux potentiel de trésorerie de l'entreprise, c'est-à-dire les ressources brutes générées par son activité, dont elle dispose en fin d'exercice.

>Calculer son besoin en fonds de roulement (BFR)
Calculer son besoin en fonds de roulement (BFR)
©

Calculer son besoin en fonds de roulement (BFR)

Le besoin en fonds de roulement (BFR) renseigne sur le niveau de ressources nécessaires pour financer le cycle d'exploitation de l'entreprise. C'est un indicateur stratégique de la gestion financière d'une entreprise, car il dicte les actions à mener pour s'assurer que la trésorerie couvre en permanence l'activité de l'entreprise.

>Calculer son excédent brut d'exploitation (EBE)
Calculer son excédent brut d'exploitation (EBE)
©

Calculer son excédent brut d'exploitation (EBE)

L'excédent brut d'exploitation (EBE) représente le résultat économique de l'entreprise. Il indique la part de la valeur ajoutée qui revient à l'entreprise, hors amortissement, gestion financière et opérations exceptionnelles.

>Calculer sa TVA
Calculer sa TVA
©

Calculer sa TVA

La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) étant un impôt sur la consommation, elle n'est pas supportée par l'entreprise. La TVA doit toutefois être collectée sur les produits et services vendus, et peut être réglée sur ceux achetés à ses fournisseurs. Il existe donc plusieurs formules pour calculer sa TVA.

>Calculer sa valeur ajoutée
Calculer sa valeur ajoutée
©

Calculer sa valeur ajoutée

La valeur ajoutée (VA) mesure la création de richesse de l'entreprise. Elle diffère du chiffre d'affaires, car elle lui retranche les coûts intermédiaires. La valeur ajoutée fait ressortir l'excédent de production de l'entreprise, sur sa consommation de la production de ses fournisseurs. Le calcul de la valeur ajoutée permet au chef d'entreprise de situer son niveau de bénéfice par rapport aux autres entreprises de son secteur d'activités.

>Calculer sa marge brute
Calculer sa marge brute
©

Calculer sa marge brute

La marge brute est un indicateur essentiel du compte de résultat, qui renseigne sur les gains réalisés par son entreprise sur une période donnée. Elle mesure la différence entre le prix de vente et le coût de revient d'un produit ou d'un service. Il s'agit d'un élément clé de la compétitivité de l'entreprise, servant de base au calcul du taux de marge brute.

>Calculer son seuil de rentabilité
Calculer son seuil de rentabilité
©

Calculer son seuil de rentabilité

Savoir calculer le seuil de rentabilité de son entreprise permet de connaître le montant de ses ventes à partir desquelles on commence à dégager un bénéfice. Ce chiffre-clé est stratégique pour le chef d'entreprise, puisqu'il détermine le point de mort de son activité. A partir du seuil de rentabilité, il est possible de revoir les prix de ses produits ou le montant de ses charges, afin de réaliser des bénéfices. Cet indicateur s'obtient à partir d'éléments compris dans le compte de résultat.