Mon compte Je m'abonne
logo Fiches pratiques

Qu'est-ce que le secteur privé ?

Le secteur privé fait référence à la partie de l'économie où l'intervention de l'État est peu ou inexistante. Revue en détail.

Comment définir le secteur privé ?
© ar130405
Comment définir le secteur privé ?

C'est quoi le secteur privé ?

Le secteur privé regroupe toutes les organisations et entreprises qui ne sont pas gérées par l'État. Mis à part les entreprises commerciales, les associations sans but lucratif ou ASBL sont également incluses dans cette catégorie. Le secteur privé est entre autres opposé au secteur public qui est dirigé principalement par les pouvoirs publics.

Le secteur privé se constitue principalement :

  • D'entreprises privées ;
  • Des fonds d'investissement et des banques à capitaux privés ;
  • Des organisations non gouvernementales ;
  • Des associations, les coopératives et les mutuelles santé.

Les entités du secteur privé reposent ainsi entre les mains d'entreprises privées ou particulières. À titre d'exemple, Coca-Cola, Microsoft, McDonald's sont des entreprises appartenant au secteur privé.

Par ailleurs, les entreprises privées émettent des actions. Cependant, ce procédé ne s'effectue pas par le biais d'un marché boursier public. De ce fait, elles n'ont pas besoin de se conformer aux différentes normes de publication et de dépôt comme c'est le cas pour les sociétés ouvertes. De plus, leurs actions sont moins liquides et sont difficiles à estimer par rapport à ces dernières.

Travailler dans le secteur privé : avantages et inconvénients 

Vous travaillez dans le secteur public et désirez changer d'emploi ? Ou vous envisagez une réorientation professionnelle ? Pourquoi ne pas vous laisser tenter par le secteur privé ? Toutefois, avant d'aller plus loin, vous devez peser le pour et le contre. Ainsi, vous réaliserez votre choix en toute connaissance de cause.

Quels sont les atouts et avantages ?

Travailler dans le secteur privé procure quelques avantages, à savoir :

  • La possibilité d'évolution de carrière : comparé au secteur public, le secteur privé est très actif et dynamique. En effet, il est possible d'y vivre des expériences professionnelles réellement enrichissantes. De plus, en fournissant les efforts nécessaires, monter les échelons de la hiérarchie est tout à fait réalisable. Pour ce faire, il suffit de viser les postes internes.
  • Une rémunération plus attractive et évolutive : bon nombre de personnes disent que le salaire dans le secteur privé est souvent inférieur à celui du public. Néanmoins, dans le privé, le salaire est fonction des prestations fournies par l'employé. En outre, des primes sont également attribuées aux salariés qui le méritent. Bref, les évolutions salariales sont plus rapides, permettant ainsi aux employés de récolter le fruit de leurs efforts de manière régulière.

Quels sont les points négatifs ?

Voici quelques inconvénients qui méritent d'être pris en compte concernant le travail dans le secteur privé :

  • La concurrence entre collaborateurs et le stress au travail : le stress fait partie des points négatifs du travail dans le secteur privé, car les salariés doivent toujours donner le meilleur d'eux-mêmes afin de satisfaire l'employeur et d'obtenir de bons résultats. À cela s'ajoute la concurrence entre collègues qui peut aussi être stressante ;
  • La sécurité de l'emploi n'est pas garantie : vu que les bénéfices constituent les priorités des entreprises privées, si un employé n'est pas compétent, il risque le licenciement à tout moment. Par ailleurs, les sociétés privées ne sont pas à l'abri des crises et peuvent se trouver en faillite à tout moment.

Qu'en est-il du statut du travailleur indépendant ?

Le travailleur indépendant est une personne qui pratique une activité professionnelle sans avoir été embauchée par le biais d'un statut ou d'un contrat de travail. Il peut être comparé à une entreprise unipersonnelle, car sa sécurité sociale ne dépend que de lui. Idem pour la gestion financière de ses affaires. Véritable micro-entrepreneur, l'indépendant peut par ailleurs choisir de s'établir en tant que travailleur indépendant à titre complémentaire ou principal.