Mon compte Je m'abonne
logo Fiches pratiques

Qu'est-ce que l'astroturfing ?

L'astroturfing désigne des méthodes de propagande ayant comme objectif de fausser les initiatives des consommateurs. Le point sur ce phénomène !

  • Imprimer

Crée le 28 oct. 2020

Tout savoir sur l'astroturfing !
© peshkov
Tout savoir sur l'astroturfing !

Astroturfing : origine et définition

Le terme " astroturfing " est né en 1986 en Texas où un sénateur l'a utilisé pour la première fois.

Selon celui-ci, de nombreux coursiers qui lui étaient envoyés par des citoyens faisaient en fait partie d'une campagne de lobbying initiée par une compagnie d'assurance.

Désigné comme étant une " désinformation populaire planifiée ", ce concept consiste à simuler un mouvement populaire spontané à des fins publicitaires ou politiques. Elle désigne ainsi une simulation d'un mouvement citoyen afin de justifier une prise de position. Cette méthode peut également être pratiquée en manipulant les algorithmes utilisés par les médias sociaux ou les moteurs de recherche.

L'objectif des campagnes d'astroturfing est de véhiculer un message en le diffusant comme étant spontané, en dissimulant son côté commandité. Cette technique se réalise à travers une multitude de moyens de communication (réseaux sociaux, création d'un faux groupe d'intérêts, documents imprimés.).

Qui est-ce qui utilise des stratégies d'astroturfing ?

La technique d'astroturfing intéresse les spécialistes du marketing politique, du lobbying, des relations publiques et de nombreux autres domaines.

Trois types d'acteurs ont actuellement recours à l'astroturfing : les États, les enseignes et les organisations politiques. Quant aux entités privées, elles pratiquent ce type de campagne pour étouffer des bad buzz ou pour influencer les consommateurs à acheter un bien ou un service.

Exemple d'astroturfing en Chine

La Chine est connue pour sa " water army " composée de plus de 280 000 fonctionnaires qui passent leur temps à diffuser les messages du gouvernement sur les réseaux sociaux. Ils ont été engagés par les firmes chinoises pour influencer les réseaux sociaux.

Exemple d'astroturfing aux États-Unis

L'un des plus grands exemples d'astroturfing aux États-Unis concerne l'affaire Cambridge Analytica. Cette firme britannique a travaillé sur la campagne présidentielle de Donald Trump en récoltant des informations sur plus de 200 millions d'Américains. Elle a influencé le scrutin des votes à travers des publicités orchestrées.

Exemple d'astroturfing réalisé par des marques

L'exemple d'astroturfing le plus connu organisé par une marque concerne sans aucun doute Samsung. Lors de la sortie de HTC One sur le marché, l'enseigne a établi une campagne pour influencer les consommateurs à croire que le téléphone de la marque concurrente HTC présentait de nombreux défauts techniques. Pour cela, la marque a fait appel à des étudiants taïwanais qui ont publié leurs mésaventures fictives avec le HTC One dans plusieurs forums de discussion.

L'astroturfing appliqué au commerce

Sur le plan marketing, l'astroturfing est une méthode visant à simuler un mouvement de contestation spontanée vis-à-vis d'un produit, d'un service ou d'une marque.

Concrètement, cette technique consiste à publier sur des sites e-commerce des commentaires créés de toute pièce. Selon le but recherché, ces commentaires peuvent être positifs ou négatifs. De plus en plus d'agences se spécialisent dans la publication de faux commentaires soit pour améliorer la visibilité des offres soit pour discréditer des enseignes ou des prestataires concurrents. Ces commentaires peuvent être postés sous des identités réelles ou fictives. Si la plupart des marques font appel aux internautes pour publier ces commentaires, certains chefs d'entreprise s'en chargent eux-mêmes.