Mon compte Je m'abonne
logo Fiches pratiques

Comment faire une bonne analyse SWOT ?

La matrice SWOT est un document de synthèse présentant les menaces, les opportunités, les forces et les faiblesses d'un projet. Voici comment la réaliser.

Comment procéder à une analyse SWOT ?
© natali_mis
Comment procéder à une analyse SWOT ?

C'est quoi une analyse SWOT ?

Essentielle dans la réalisation d'une veille concurrentielle, la matrice SWOT permet de déterminer les objectifs d'une entreprise en se basant sur les facteurs externes et internes. En effet, il s'agit d'une analyse stratégique s'appuyant sur l'observation des forces, des faiblesses, des menaces et des opportunités d'une entreprise. En anglais, l'acronyme SWOT signifie: Strengths, Weakness, Opportunities et Threats.

L'intérêt principal de cette méthode est d'identifier et d'implémenter les axes à développer dans la stratégie marketing d'une société et d'établir un diagnostic complet sur le marché visé. Elle trouve ainsi sa place au sein de divers documents importants comme le plan marketing ou le business plan.

L'un des atouts principaux de l'analyse Swot est qu'il est applicable à différents types de démarches stratégiques :

  • À un projet de conception d'une société ;
  • À l'ensemble d'une organisation ou d'une entreprise ;
  • À une démarche particulière, comme le cas d'une campagne publicitaire sur Internet ;
  • Un projet personnel ;
  • À tout type de projets nécessitant une réflexion stratégique ;
  • Etc.

Quels sont les objectifs d'une analyse SWOT?

Nombreux sont les avantages procurés par l'analyse SWOT :

  • Effectuer les analyses internes et externes d'une entreprise.
  • Spécifier les éléments clés pour mener à bien la gestion d'une société.
  • Mettre en place les options stratégiques, notamment sur les problèmes et les risques encourus
  • Obtenir le diagnostic de la société : les points à améliorer, l'accroissement des opportunités. 
  • Établir les prévisions de vente selon les capacités de la société et les conditions du marché.
  • S'agissant de l'environnement externe, c'est-à-dire les menaces et les opportunités : la matrice SWOT permet de fiabiliser et de booster le traitement et l'accès aux données essentielles dans la prise de décision, la diminution des erreurs et l'accompagnement à la gestion.
  • Concernant l'environnement interne ou les faiblesses et les forces : l'analyse Swot est nécessaire dans l'intégration et la normalisation des processus. Elle permet aussi d'éviter les doublons présents dans les mécanismes de ventes permettant ainsi à la société de se focaliser entièrement sur sa principale activité.

Comment analyser la matrice SWOT ?

Il n'existe aucune façon de réaliser l'analyse Swot d'une société sans étudier en profondeur les 4 variables suivantes : les forces, les faiblesses, les opportunités et les menaces. Pour ce faire, il essentiel de se focaliser sur les deux axes présents dans le tableau Swot : l'analyse interne et l'analyse externe.

L'analyse interne

Le diagnostic interne constitue la première étape d'une matrice Swot. Il concerne essentiellement les éléments inhérents à la société. Ainsi, les composantes principales de l'analyse interne sont : les compétences de l'entreprise, les ressources humaines, la comptabilité.

  • Les forces ou strengths: il s'agit des points positifs internes susceptibles de procurer des avantages durables à l'entreprise, il peut par exemple s'agir de la fabrication de produits ayant une importante valeur ajoutée ;
  • Les faiblesses ou weakness: ce sont les points négatifs internes à la société, mais qui présentent une marge d'amélioration appréciable (une notoriété très faible).

L'analyse externe

L'analyse externe de la matrice Swot s'intéresse particulièrement à l'environnement général de la société.

  • Les opportunités ou opportunities: il s'agit des situations ou facteurs extérieurs dont la société peut tirer profit. Tel est le cas par exemple de l'ouverture d'un nouveau marché dans un pays étranger.
  • Les menaces ou Threats: elles rassemblent les obstacles ou freins provenant de l'extérieur et qui peuvent bloquer le développement d'un projet, notamment les mesures politiques ou juridiques contraignantes.