Mon compte Je m'abonne
logo Fiches pratiques

Comment fonctionne le BPO ?

Le terme BPO désigne l'externalisation des mécanismes métiers. Les fonctionnements supports d'une entreprise en font partie. Découvrez comment ça marche.

  • Imprimer

Crée le 19 août 2020

BPO : comment cela fonctionne ?
© MacX
BPO : comment cela fonctionne ?

BPO : c'est quoi ?

Le Business Process Outsourcing est un procédé consistant à transmettre une partie ou l'intégralité d'un métier à un prestataire externe. Au même titre que l'automatisation, la centralisation ou la digitalisation, cette méthode est un véritable levier d'optimisation. En effet, elle s'applique aux processus métiers qui sont essentiels à l'activité de la société et aux mécanismes supports accompagnant son fonctionnement. L'externalisation peut être effectuée au niveau international, dans un pays proche ou à l'intérieur même du pays.

De nos jours, le marché français du BPO présente une marge de croissance importante, notamment dans l'outsourcing des métiers des assurances, de l'investissement, des banques en détail et du financement. À savoir que le domaine financier a su mener à bien différents programmes d'optimisation en interne, et aujourd'hui, le BPO apparaît comme étant un nouveau relai de performance opérationnelle.

Quels sont les avantages du Business Process Outsourcing ?

Le BPO est un paramètre déterminant pour booster les opérations structurelles d'une entreprise. En effet, il privilégie la flexibilité organisationnelle, la compétitivité et optimise la gestion des coûts.

Booster les coûts

L'aspect financier est l'un des critères de base incitant les entreprises de l'externalisation à opter pour le Business Process Outsourcing. Effectivement, cette méthode permet d'avoir une vision plus claire des dépenses et des ressources financières. Elle constitue également un bon moyen de réaliser des économies à échelles importantes et de convertir les coûts fixes en montants variables

Gagner en qualité et en efficacité

Le prestataire BPO apporte à son client des solutions adéquates et sur mesure en termes de modalités d'exécution, de périmètre et de processus. Effectivement, l'externalisation d'un processus métier est un excellent moyen de bénéficier de l'efficience d'exécution, de l'expertise et de la rapidité d'exécution des experts ouvrant pour le prestataire BPO.

Gagner en flexibilité organisationnelle

Grâce à l'application de meilleures pratiques sur les divers mécanismes, les contrats BPO peuvent permettre à une société de gagner en performances et en flexibilité organisationnelle. Par ailleurs, le prestataire réagit de manière plus rapide aux transformations se produisant sur le marché de la société cliente.

BPO : comment ça fonctionne ?

Le Business Process Outsourcing implique un rapport de proximité entre la société cliente et le prestataire. Une fois sélectionné, ce dernier assume l'intégralité du service qui lui a été confié.

Par ailleurs, le BPO peut être appliqué dans différents domaines d'activité :

  • Dans le secteur financier : le Business Process Outsourcing peut par exemple concerner des missions de gestion de programmes de fidélité ou traitement de chèques ;
  • Dans le domaine des assurances : les actions de transfert ou d'encaissements de documents peuvent être assurées dans le cadre d'un BPO;
  • Dans le secteur du commerce : il s'agira principalement des supports clients ;
  • Dans le milieu de l'informatique : le BPO est utilisé pour réaliser des tâches hautement qualifiées, notamment la programmation de logiciels ou encore l'administration de réseaux.

Quelles sont les limites du Business Process Outsourcing ?

Le BPO ne présente pas que des atouts. En effet, les sociétés qui adoptent ce procédé font face à diverses problématiques :

  • Mise en danger de la sécurité informatique : les sociétés qui externalisent des tâches se retrouvent dans l'obligation de mettre en place des connexions diverses avec le prestataire BPO;
  • Partage des données sensibles avec les prestataires BPO: ces données informatiques sont susceptibles d'être exploitées par des prestataires malveillants ou volées par une tierce personne ;
  • Apparition de problèmes de surcoût : il arrive en effet que les entreprises sous-estiment la quantité de tâches que doit effectuer le prestataire afin de mener à bien son travail ;
  • Etc.