Mon compte Je m'abonne
logo Fiches pratiques

Qu'est-ce que l'opt in marketing ?

L'opt in désigne l'action de solliciter le consentement des utilisateurs pour pouvoir lui adresser des messages électroniques, notamment l'email marketing.

  • Imprimer

Crée le 9 juil. 2020

Comment définir l'opt in marketing?
© cirquedesprit
Comment définir l'opt in marketing?

C'est quoi l'opt in ?

Le terme opt in spécifie le comportement d'un internaute à l'égard d'une marque, spécifiquement dans le cadre de la réalisation d'une opération marketing. En principe, l'opt in implique que le consentement de l'utilisateur est obtenu au préalable pour la réalisation d'une prospection commerciale.

L'opt in est une obligation qui incombe à toutes les entreprises qui doivent collecter les données de leurs clients, utilisateurs, et prospects. Cette demande d'autorisation doit être directe, claire et transparente. La question du consentement et la gestion des données personnelles sont régies par le Règlement général pour la Protection des Données ou RGPD qui s'applique depuis le mois de mai 2018. En général, la question d'opt in est étroitement liée à l'inscription pour la campagne d'emailing ou l'élaboration d'une stratégie de lead nurturing ou d'inbound marketing.

Qui est concerné ?

Étant donné que le RGPD protège les consommateurs, l'opt in s'adresse surtout aux sociétés en B2C. Quant aux entreprises en B2B, l'opt-out reste la règle applicable. Ces règles doivent être respectées par les entreprises qui vendent des services ou produits aux particuliers. Toutefois, il existe deux exceptions à considérer.

  • Les ouvres caritatives ou les associations à objectif non lucratif ;
  • Pour les anciens clients : ils peuvent être contactés même sans opt in. Cette exception est surtout valable si la marque propose des services ou produits similaires.

Quels sont les types d'opt in ?

Il existe plusieurs catégories d'opt in : l'opt in actif, opt in passif et le double opt in.

L'opt in actif

Dans le cas d'un otp in actif, l'internaute se doit de donner volontairement son accord pour qu'une marque utilise ses données personnelles à des objectifs commerciaux. Le plus souvent, il s'agit d'une case à cocher pour permettre l'envoi d'une newsletter ou de publicités à l'adresse e-mail de l'utilisateur.

L'opt in passif

Le cybernaute consent à fournir ses données personnelles, mais n'a pas effectué de démarches pour cela. Ainsi, son rôle est actif. C'est le cas pour les marques qui proposent par défaut sur leurs formulaires la case " J'accepte de recevoir des informations par e-mail ". En pratique, l'opt in passif prend la forme d'une case à décocher pour éviter qu'une adresse email soit utilisée à des fins commerciales.

Le double opt in

Il s'agit d'un mécanisme de vérification de l'opt in. En effet, dès lors qu'un prospect s'inscrit à la newsletter d'une entreprise, un email marketing lui est automatiquement envoyé lui recommandant de confirmer son inscription. Très répandu, ce processus est un moyen efficace d'assurer la qualité des abonnés à une page.

Par ailleurs, le double opt in permet de déterminer le lead entrant. Effectivement, il est possible de demander à l'utilisateur de trier les centres d'intérêt qui l'intéressent parmi une liste préétablie.

Quelles sont les bonnes pratiques de l'opt in ?

Pour éviter les sanctions du RGPD, les marketeurs doivent élaborer un opt in conforme à quelques bonnes pratiques.

  • Informer les contacts du stockage et du traitement des données : un opt in se doit d'être univoque, clair et transparent. Ainsi, il est capital d'informer les utilisateurs de chaque usage qui est fait des données qui ont été recueillies. Il s'agit entre autres de l'utilisation, du traitement et du stockage des données personnelles.
  • Transcrire les préférences dans des listes distinctes : étant donné que chaque utilisation de données nécessite une autorisation différente, le mieux est de mettre en place des listes spécifiques.
  • Sauvegarder les autorisations : pour se protéger en cas de contrôle ou de plainte, le mieux est de conserver les permissions. Il est recommandé de stocker ces informations de manière automatique pour qu'elles soient facilement disponibles.
  • Inclure un lien de désinscription dans chaque email.