Mon compte Je m'abonne
logo Fiches pratiques

Comment s'organise le dialogue social ?

Le dialogue social contribue considérablement à l'atteinte des objectifs au sein des entreprises. Découvrez tous les points clés à retenir à ce sujet.

Crée le 22 déc. 2021

Qui sont les différents intervenants dans le cadre d'un dialogue social ?
© Prostock-studio
Qui sont les différents intervenants dans le cadre d'un dialogue social ?

Quel intérêt de mettre en place un dialogue social ?

Le dialogue social consiste à établir un rapport formel et serein entre les collaborateurs et les dirigeants d'une entreprise. Il permet ainsi de prévenir les tensions et les divergences qui risquent d'affecter le fonctionnement normal des activités. Le but ultime du dialogue en entreprise est de trouver un intérêt commun. Il stimulera ainsi la motivation et l'implication des employés ainsi que des collaborateurs dans leurs activités et missions respectives.

Quels sont les objectifs du dialogue social en entreprise ?

En se référant à la loi Rebsamen n°2015-994 du 18 août 2015, le dialogue social en entreprise permet de :

  • Consolider la cohésion de toute l'équipe ;
  • Renforcer le sentiment d'appartenance des salariés et des collaborateurs ;
  • Améliorer la loyauté des salariés.

Parmi les objectifs du dialogue social figure également l'amélioration de la gestion d'entreprise. De même, il aide à résoudre les questions d'ordre social et économique au sein de la société.

Quels sont les principaux bienfaits du dialogue social ?

Si l'instauration du dialogue social figure parmi les principales préoccupations des dirigeants d'entreprise, c'est qu'il présente de nombreux avantages. D'abord, il permet aux collaborateurs d'avoir à leur disposition toutes les ressources indispensables à la réalisation de leurs missions. Voici les autres avantages résultant de la mise en place d'un véritable dialogue social au sein d'une entreprise :

  • Stimule l'engagement professionnel des collaborateurs ;
  • Anticipe les éventuels changements en termes d'organisation ;
  • Prévient les risques psychosociaux ou RPS ;
  • Résout plus facilement et à moindre coût les problèmes. 

Quels sont les impacts des RPS sur l'entreprise ?

Les risques psychosociaux résultent de plusieurs facteurs. Ils sont essentiellement consécutifs à une surcharge de travail et à un système de management inadapté ou discriminatoire. Ils sont également favorisés par :

  • Le partage inégal des tâches ;
  • Les conflits de valeur ;
  • La dégradation des rapports sociaux ;
  • L'absence d'autonomie au travail ou le manque de reconnaissance.

Grâce à la mise en place d'un dialogue en entreprise, ces contraintes peuvent être évitées. Les impacts des RPS sur les employés et collaborateurs sont nombreux. En voici quelques-uns :

  • Le burnout ou épuisement professionnel ;
  • Le stress, la dépression et l'anxiété ;
  • L'apparition des différentes formes de harcèlement et des violences ;
  • Les troubles musculosquelettiques ;
  • Les maladies cardiovasculaires.

Qui sont les principaux acteurs du dialogue social ?

Pour que le dialogue social contribue réellement au bien-être de l'entreprise ainsi qu'à ses salariés, il faut l'intervention de plusieurs acteurs. Le dirigeant demeure le promoteur principal du dialogue en entreprise. En effet, il est le seul en mesure de mettre en place toutes les infrastructures nécessaires à la conduite et à la réussite du dialogue. Viennent ensuite le CSE, les délégués syndicaux ainsi que les représentants de la section syndicale.

Quel est le rôle du CSE ?

Le CSE ou Comité social et économique a remplacé l'IRP ou Institutions représentatives du personnel depuis le 1er janvier 2020. Il est à rappeler que l'ancien IRP était composé par :

  • Les délégués du personnel ;
  • Le CE ou Comité d'entreprise ;
  • Le CHSCT ou le Comité d'Hygiène, Sécurité et Conditions de travail.

Ainsi, le CSE est censé représenter le personnel lors du dialogue social. 

Quels sont les rôles des délégués syndicaux ?

Les délégués syndicaux ainsi que les représentants de section syndicale s'impliquent essentiellement dans la défense des droits des salariés. En outre, ils assurent la transmission aux dirigeants des revendications et propositions émanant des salariés.