Mon compte Je m'abonne
logo Fiches pratiques

Comment animer une classe virtuelle ?

Les classes virtuelles ont connu une ascension particulière durant la pandémie du Covid19. Comment bien animer une classe virtuelle ?

Crée le 21 déc. 2021

Les techniques pour bien animer une classe virtuelle
© Alex from the Rock
Les techniques pour bien animer une classe virtuelle

Quels sont les avantages d'une classe virtuelle ?

Animer une classe virtuelle est devenue une pratique courante durant les confinements dus au Covid19. Une classe virtuelle se définit comme une forme de formation à distance qui réunit le formateur et les apprenants directement grâce à Internet. Durant la vidéoconférence, les activités de chaque participant sont synchronisées pour favoriser les échanges vocaux et par tchat. Il est également possible de partager des documents en temps réels, d'envoyer des messages privés ou encore des messages publics, c'est-à-dire adressés à tous les participants, au cours de la formation en classe virtuelle.

Les avantages de cette pratique sont nombreux, à savoir :

  • La flexibilité des cours : les personnes se trouvant dans des régions ou des pays différents peuvent se joindre en visioconférence pour suivre ensemble une même formation à distance. Les horaires pour animer la classe virtuelle peuvent être fixés selon les disponibilités de chaque participant.
  • La proximité et l'accessibilité : il suffit d'avoir une bonne connexion à internet et un ordinateur ou une tablette. La classe virtuelle rapproche les apprenants et les formateurs.
  • La favorisation du social learning, un mode d'apprentissage qui inclut les échanges via les réseaux sociaux ou via les tchats et forums d'entreprises.
  • Les cours et les échanges peuvent être sauvegardés pour être visionnés ultérieurement ou être partagés.

Quelques consignes pour animer une classe virtuelle

Pour animer une classe virtuelle il y a un certain nombre de bonnes pratiques à appliquer. Tout comme les cours normaux, les cours à distance demandent une bonne préparation et surtout des techniques pour inclure chaque apprenant. Le but est de les inciter à s'exprimer au lieu d'être seulement figés devant l'écran. Il faut donc une bonne gestion des interactions et adopter quelques règles.

Préparer des scénarios et anticiper pour captiver l'attention jusqu'au bout

Animer une classe virtuelle, c'est aussi savoir capter l'attention et solliciter la participation des apprenants jusqu'à la fin de la séance. Le défi est de faire en sorte qu'aucun ne se déconnecte avant la fin. Pour cela, se préparer correctement est essentiel. En effet, les cours à distance ne s'improvisent pas. Prévoyez des scénarios précis et contrôlez la moindre petite minute grâce à un plan de cours bien élaboré. Bien évidemment, prendre le temps de travailler la prise de parole est important.

Accueillir chaleureusement chaque participant

Ce qui est intéressant dans une classe virtuelle c'est que les barrières hiérarchiques tombent. C'est au formateur de faire en sorte que chaque apprenant se sente le bienvenu et surtout remarqué. Un accueil personnalisé pour chaque arrivant est donc nécessaire. Si un apprenant sent que les autres, ou surtout le formateur ne se rendent pas compte de sa présence dans la vidéoconférence, il va se déconnecter. Il est donc intéressant de varier la position de chaque espace personnelle et de mettre chaque participant successivement en gros plan. Il faut aussi inviter chacun à prendre la parole en prononçant leur prénom.

Fixer des règles de bonne conduite

Lors des classes virtuelles, il peut y avoir des éléments perturbateurs comme les bruits de froissement de papier, les cliquetis du clavier, les bruits des alentours, la présence d'autres personnes derrière ou autour de l'apprenant. Il est donc nécessaire de fixer des règles de bonne conduite à la fois simples et faciles à respecter. Par exemple, le participant doit s'isoler ou demander à son entourage de faire moins de bruit durant la vidéoconférence. Répondre aux appels ou regarder des vidéos ou encore mettre de la musique devraient aussi être interdits. Les participants sont également invités à couper leur micro, sauf lorsqu'ils prennent la parole. Lorsqu'ils sont nombreux, il faut convenir d'un signal commun pour ceux qui souhaitent prendre la parole afin d'éviter que tous parlent en même temps.