Mon compte Je m'abonne
logo Fiches pratiques

Comment apprendre à apprendre ?

Apprendre à apprendre est une notion encore peu connue et qui pourtant, pourrait conditionner la réussite scolaire de nombreux élèves. Que savoir ?

Crée le 21 déc. 2021

Apprendre à apprendre: les principes
© Miljan Zivkovic
Apprendre à apprendre: les principes

L'importance de varier les méthodes d'apprentissage

La notion d'apprendre à apprendre est aujourd'hui au cour des recherches de certains pédagogues convaincus que la méthode d'apprentissage classique nécessite une transformation. Cette tendance est née du constat que certains élèves qui ont de très mauvais résultats scolaires sont devenus de vrais experts, voire des savants, dans un domaine qui les passionnent réellement. Parmi les personnalités connues se trouvent l'illustre Albert Einstein qui a été médiocre à l'école primaire, ou encore Louis Renault qui recevait des remarques désobligeantes de ses professeurs. Au fil des années, tous deux sont devenus des références en termes de savoir-faire et d'intelligence.

Le fait d'apprendre à apprendre est donc une méthode qui consiste à adapter l'apprentissage  ou la formation en fonction des élèves ou des étudiants, et non le contraire. Comme il existe des intelligences multiples, il devrait aussi y avoir des techniques d'apprentissage variées. En réalité, selon le Dr Mel Levine, professeur de pédiatrie et directeur du Centre clinique d'étude du développement et de l'apprentissage, personne n'apprend de la même façon. Aussi, la capacité d'apprentissage diffère-t-elle d'un individu à un autre. Le fait de prôner la même méthode d'éducation pour tous serait donc une erreur.

Apprendre à apprendre : des méthodes adaptées à chacun

Le fait d'apprendre à apprendre doit nécessairement passer par la recherche de la méthode la plus adaptée en fonction des capacités et des centres d'intérêt des apprenants. Dans le milieu professionnel notamment, la formation en entreprise tend à dispenser des séances personnalisées à chaque apprenti. Une méthode qui a fonctionné chez une personne peut ne pas convenir à une autre.

La bonne démarche consiste donc à enquêter, puis à analyser les traits caractériels ainsi que le niveau de compréhension des apprenants afin d'ajuster les techniques d'apprentissage. Apprendre à apprendre, c'est donc la possibilité de choisir les méthodes pédagogiques adaptées à chaque façon d'apprendre. En adoptant cette approche, les résultats sont palpables et surtout, l'on obtient une variété de compétences correspondant à différentes activités.

Les erreurs à éviter pour mieux apprendre

L'analyse des résultats après avoir adopté une méthode d'enseignement classique, et aussi l'étude des comportements des différents profils d'apprenant a permis de mettre en exergue les erreurs les plus fréquentes dans la formation, que ce soit en milieu éducatif ou professionnel. Voici les erreurs qui nuisent à la notion d'apprendre à apprendre.

Utiliser les mêmes méthodes pédagogiques

L'utilisation de manière mécanique et systématique des mêmes méthodes pédagogiques est une erreur récurrente. Les formateurs doivent connaître ou anticiper les capacités d'apprentissages des étudiants en leur posant des questions stratégiques et en analysant leur résultat scolaire. La formation doit être dynamique et évoluer suivant les changements de comportement des apprenants.

Forcer les apprenants à mémoriser

Il est vrai que mémoriser les nouvelles informations fait partie de l'apprentissage. Cependant, le fait d'apprendre par cour des récits, des formules, des noms et des dates n'aurait aucune incidence sur l'intelligence ni sur le fait d'apprendre à apprendre. Il est tout à fait possible d'apprendre par cour une chose sans rien comprendre à son sujet. Or, ce n'est pas le but de l'apprentissage. Le progrès de l'éducation veut que les apprenants comprennent et retiennent automatiquement ce qu'ils ont appris.

Surentraîner le cerveau des apprenants

Contrairement à ce que l'on pense, le " brain gym ", traduit par l'entraînement du cerveau, ne ferait que fatiguer ce dernier. Cette méthode n'améliore pas la capacité d'apprentissage. Autrement dit, le fait de soumettre un apprenant à plusieurs heures de révisions par jour et de l'obliger à accumuler les cours ou formations sans répit ne le rendront pas plus intelligent. De plus, la surstimulation du cerveau risque de provoquer des effets contraires, notamment des difficultés à mémoriser et à se concentrer.