Mon compte Je m'abonne
logo Fiches pratiques

Comment sont calculées les indemnités journalières ?

Les indemnités journalières représentent un revenu de remplacement qui est versé par l'Assurance Maladie. Elles interviennent durant les arrêts maladie.

Calcul des indemnités journalières
© JPC-PROD
Calcul des indemnités journalières

Que retenir sur les indemnités journalières ?

Versées par l'Assurance Maladie, les indemnités journalières ou IJ servent à compenser le salaire durant l'arrêt maladie. En fonction de la situation, il est possible de les percevoir suite à un délai de carence équivalent de 3 jours. Les indemnités journalières se calculent en fonction du salaire brut. Elles sont versées en moyenne tous les 14 jours. 

Il faut noter que les relevés d'indemnités journalières peuvent également valider les droits à la retraite. Il importe ainsi de les conserver sans aucune limitation de durée comme les bulletins de salaire. Les conditions d'indemnisation diffèrent selon la durée de l'arrêt de travail. En effet, le calcul n'est pas le même si elle est inférieure ou supérieure à 6 mois. Des cas particuliers existent également, comme les travailleurs saisonniers. Pour y avoir droit, le salarié concerné doit présenter un certificat médical en bonne et due forme.

Comment les calculer ?

Les indemnités journalières représentent 50 % du salaire journalier de base. Celui-ci se calcule à partir de la moyenne des salaires bruts durant les 3 derniers mois précédant l'arrêt de travail. Cette durée s'élève à 12 mois pour les activités saisonnières. À titre d'illustration, l'indemnité est de 37,5 euros par jour si le salaire est de 75 euros par jour. Il faut souligner que les indemnités de congés payés sont une autre forme d'aide.

Inférieur ou supérieur à 6 mois ?

Si l'arrêt maladie n'excède pas 6 mois, le salarié doit avoir travaillé 150 h durant les 3 derniers mois ou 90 jours précédant le début de l'inactivité. Il recevra également des indemnités journalières s'il a cotisé l'équivalent de 1 015 fois le SMIC horaire pendant les 6 mois précédant l'arrêt maladie. Dans la mesure où l'arrêt de travail dépasse 6 mois, il faut qu'à la date du début d'activité, le salarié soit affilié à l'Assurance Maladie depuis au moins 12 mois et avoir travaillé 600 h, 365 jours ou 12 mois avant l'arrêt maladie. Ce dernier critère peut être remplacé par une cotisation égale à 2 030 fois le SMIC horaire pendant les 12 mois qui ont précédé l'arrêt du travail.

Quels sont les autres points relatifs aux indemnités journalières ?

Le délai de carence concerne les 3 premiers jours de l'arrêt maladie. Durant cette période, le salarié ne perçoit pas d'indemnités journalières. En revanche, il ne s'applique pas pour :

  • Les accidents du travail;
  • Les maladies professionnelles;
  • Les congés maternité;
  • Les congés paternité;
  • Les congés d'adoption.

Quelles sont les démarches à entreprendre ?

Que la durée de l'arrêt du travail soit inférieure ou supérieure à 6 mois, le salarié dispose de 48 h pour le notifier à son employeur et sa caisse primaire d'assurance maladie (CPAM). À la fin de l'arrêt maladie, la reprise de l'activité peut être facilitée par l'organisation de visites médicales.

L'utilisation d'un simulateur

Pour vous simplifier la vie, n'hésitez pas à utiliser un simulateur. Il suffit d'indiquer le montant des 3 derniers salaires bruts et le nombre de jours d'arrêt maladie.