Mon compte Je m'abonne
logo Fiches pratiques

Qu'est-ce qu'un POC ?

Démocratisé par l'essor du digital, le POC ou proof of concept tient une place importante dans la méthodologie de gestion de projet. Tour d'horizon.

  • Imprimer

Crée le 31 août 2020

Proof of Concept ou POC: qu'est-ce que c'est ?
© MQ-Illustrations
Proof of Concept ou POC: qu'est-ce que c'est ?

C'est quoi un proof of concept ou POC ?

Le proof of concept est une méthode permettant de vérifier d'un point de vue technique, marketing et économique la performance d'un concept ou d'une idée. Le POC peut s'appliquer à différents types de projets, dont la réorganisation d'un service, le développement d'un logiciel ou la fabrication d'un nouveau produit.

Il s'agit d'un procédé utilisé en amont dans le mécanisme de gestion de projet. Appliqué au niveau du cadrage, il peut prendre la forme d'une mini-étude ou d'un mini projet.

Très sollicité par les méthodes agiles, le POC occupe une place importante dans la réalisation d'une approche design thinking. Cette démarche peut revêtir la forme d'un prototype minimal ou d'une étude afin de déterminer le format d'un service ou d'un produit.

À noter que cette pratique a longtemps été utilisée dans divers secteurs d'activité. La plupart des projets doivent commencer par une phase de testing, notamment par un A/B testing, pour confirmer les théories de départ.

Que supposent les livrables d'un POC ?

Le plus souvent, les livrables d'un proof of concept impliquent :

  • Un document de cadrage qui fournit des détails précis sur les bonnes pratiques et les processus métier ;
  • Des tests approfondis concernant les aptitudes de l'éditeur et du logiciel ;
  • Des plans de communication et de formation facilitant l'implémentation des utilisateurs ;
  • Des dossiers d'architecture concernant les règles de conversion, le mapping ou les interfaces.

Pour prouver qu'une idée ou un concept est réalisable, l'idéal est de concevoir un POC avant un Minimum Viable Products ou MVP et un prototype. Souvent confondu avec le proof of concept, ce dernier intervient, mais tardivement, dans le cycle de vie du projet.

Le POC permet-il de tester le prestataire ?

Le proof of concept constitue un bon moyen de tester l'intégrateur ou l'éditeur choisi au moment de l'appel d'offres. Il permet de garantir que le nouveau partenaire de projet sera capable de :

  • Mettre à disposition des experts et des compétences afin d'accompagner le changement engendré par le projet ;
  • Apporter le savoir-faire nécessaire à la réalisation des bonnes pratiques au cours du partenariat ;
  • Fournir toutes les expériences essentielles pour développer des flux de travaux ou workflows.

À préciser que pendant la période de configuration d'un logiciel, spécifier le proof of concept comme étant une étape d'adaptation d'une solution informatique peut aider à renforcer les besoins métiers.

Pourquoi opter pour un proof of concept ?

Un POC peut aider à confirmer en amont que les hypothèses avancées dans la réalisation d'un projet ont subi les vérifications adéquates.

Le recours à un proof of concept permet de clarifier toutes les zones d'ombre en ratifiant l'orientation fonctionnelle du projet ou en éloignant les risques techniques possibles.

En plus de l'obtention des preuves de concept, le POC permet également :

  • La validation d'un concept ou d'une idée : le proof of concept est basé sur les aspects fonctionnels du logiciel utilisé et se rapproche de plus en plus du maquettage ;
  • L'authentification d'une complexité technique : dans le cas où les déterminations mettent en avant une technologie conditionnant l'orientation intégrale du projet en cours.