Mon compte Je m'abonne
logo Fiches pratiques

C'est quoi un décaissement en comptabilité ?

En complément de la notion d'encaissement, comprendre la notion de décaissement est fondamental pour maîtriser la gestion d'un budget de trésorerie.

Crée le 26 mai 2021

Tout savoir sur la notion de décaissement dans le domaine de la comptabilité.
© momius
Tout savoir sur la notion de décaissement dans le domaine de la comptabilité.

C'est quoi la notion de décaissement en comptabilité ?

Dans le domaine de la comptabilité, le décaissement est un élément constitutif de la gestion de caisse. En effet, le décaissement englobe toutes les sorties de liquidités ayant pour objectif l'acquisition d'un bien ou une quelconque prestation de service.

Cependant, le décaissement n'est pas forcément considéré comme une charge pour une entreprise. En effet, le paiement des dividendes destiné aux actionnaires proviennent d'une rémunération, mais est considérée comme un produit destiné aux investisseurs.

En d'autres termes, le décaissement induit la maîtrise des dépenses d'une entreprise à travers la gestion d'un budget de trésorerie. En ce sens, la comptabilisation des dépenses tient compte des normes comptables en vigueur ainsi qu'une réglementation spécifique.

Les dépenses sont éligibles

Peu importe le mode de paiement, des règles s'appliquent aux dépenses afin de garantir leur éligibilité. En effet, une dépense est dite valable lorsque cette dernière est :

  • Prévue au budget de trésorerie ;
  • Conforme aux normes budgétaires : procédures d'achat ainsi que de mise en concurrence de fournisseurs ;
  • Justifiée de manière probante à travers une pièce justificative comme le cas d'une facture en bonne et due forme ou d'un bon de sortie de caisse ;
  • Effectuée dans le cadre du développement de l'entreprise.

Les dépenses sont catégorisées

Les dépenses correspondent aux sorties des ressources financières d'une entité et se présentent de différentes manières. La comptabilité les catégorise en plusieurs types. En effet, il est possible de regrouper les postes de dépense de la manière suivante :

  • Les dépenses fixes (préengagées) : dépenses obligatoires et répondant à une échéance particulière. Elles sont également liées au respect des délais d'encaissement qui permettent de faire ces dépenses préengagées ou charges fixes d'une entreprise. De ce fait, le décaissement de certaines charges est établi de manière périodique, comme une dépense mensuelle par exemple.
  • Les dépenses courantes (réductibles) : liées aux dépenses variables du quotidien d'une entreprise, dont les soins, les frais bancaires, etc. 
  • Les dépenses occasionnelles (reportables) : dépenses reportables dans le temps et irrégulières.

Les dépenses sont liées au cost killing

Le cost killing est un terme faisant référence à la réduction de coût. En effet, une entreprise a obligatoirement des dépenses induisant des décaissements, mais il est aussi nécessaire de réduire les coûts afin d'obtenir une marge conséquente sur les résultats. De plus, cette marge est essentielle pour atteindre et dépasser un seuil de rentabilité, permettant également d'optimiser la trésorerie.

Comment comptabiliser les décaissements ?

Afin de faciliter le suivi des dépenses et de la tenue de caisse d'une entreprise, il est nécessaire de comptabiliser chaque décaissement.

Cette tâche est généralement attribuée à un gestionnaire de dépenses, de la même manière que pour la tenue d'une comptabilité budgétaire. En ce sens, le décaissement fera l'objet :

  • D'une justification ;
  • D'un contrôle régulier.