Mon compte Je m'abonne
logo Fiches pratiques

Comment faire un budget de trésorerie ?

Le budget de trésorerie permet de connaître l'état de la trésorerie d'une entreprise. Quelles sont les étapes pour l'établir ?

  • Imprimer

Crée le 15 juin 2020

Établissement de budget de trésorerie en entreprise
© Alexi Tauzin
Établissement de budget de trésorerie en entreprise

C'est quoi un budget de trésorerie ?

Le budget de trésorerie est un outil de gestion d'entreprise. Prenant la forme d'un tableau, il permet au chef d'entreprise de contrôler les flux de trésorerie entrants et sortants. En effet, l'établissement de ce budget aussi appelé tableau prévisionnel financier implique l'analyse de l'activité économique mensuelle de l'entreprise. L'intérêt est de déterminer l'état de la trésorerie nette de la société à travers l'analyse des encaissements, des décaissements, des amortissements prévisionnels et du chiffre d'affaires prévisionnel. Il s'agit aussi de pouvoir anticiper les éventuelles baisses d'activités. Pour cela, il faut d'abord établir correctement le budget de trésorerie.

Comment dresser un budget de trésorerie ?

Pour construire un budget de trésorerie, il est nécessaire de suivre quatre étapes :

  • Déterminer les délais de règlement des charges ;
  • Faire l'inventaire des encaissements prévisionnels ;
  • Recenser les décaissements prévisionnels ;
  • Calculer le solde prévisionnel de trésorerie. 

Les délais de règlement des encaissements et des décaissements

Pour établir un budget de trésorerie exact, il faut prendre en compte les délais de règlement des affaires de l'entreprise. En effet, il existe des charges spécifiques que l'entreprise doit payer au cours du mois de l'analyse du budget, mais également en dehors. Ainsi, il convient de les déterminer afin d'éviter les erreurs de calcul, notamment pour la détermination du solde prévisionnel. Il faut ainsi prendre en compte les délais de paiement des fournisseurs, des salaires, des cotisations sociales, des dettes et de toutes les charges fixes. Il convient également de recenser les dates de paiement des créances par les clients et d'obtention des éventuelles subventions.

Inventaire des encaissements prévisionnels

L'encaissement prévisionnel concerne les sommes que l'entreprise est supposée recevoir durant une période déterminée. Ainsi, les éléments suivants doivent être insérés dans le tableau prévisionnel :

  • Les potentielles subventions ;
  • Les créances clients ;
  • Les emprunts en cours de validation ;
  • Les apports au capital prévus ;
  • Les apports en compte courant ;
  • Les crédits de TVA s'il y en a.

Il ne faut pas faire d'erreur dans le recensement de ces sommes sous peine de produire un budget de trésorerie erronée.

Inventaire des décaissements prévisionnels

Cette étape consiste à déterminer les charges financières prévisionnelles d'une entreprise. Il s'agit des coûts de fonctionnement permettant la réalisation des activités de la société. Le tableau doit ainsi indiquer les montants se rapportant aux éléments suivants :

  • Les charges d'exploitation et de fonctionnement fixes de la société : assurance, loyer, tous types d'abonnements mensuels, facture d'eau et électricité, etc. ;
  • Les charges salariales et les cotisations sociales ;
  • Les sommes prévus pour les remboursements de prêts ;
  • Les frais relatifs au recours à des prestataires ;
  • Les divers impôts et taxes;
  • Les remboursements d'apports en compte courant d'associés s'il y en a ;
  • Les éventuels partages de dividende ;
  • Les charges variables relatives à la réalisation de l'activité de la société.

Tout comme pour l'inventaire des encaissements prévisionnels, la réalisation de cette étape doit être faite avec précaution.

Calcul du solde prévisionnel

Après avoir déterminé les encaissements prévisionnels et les décaissements prévisionnels, il est possible d'effectuer le calcul du solde prévisionnel. Il suffit d'appliquer la formule :

Solde trésorerie de départ + encaissements prévus sur la période-décaissements prévus = Solde final de la trésorerie.

Un résultat positif indique que l'entreprise est en bonne santé. L'entreprise utilise des fonds de fonctionnement inférieurs à la trésorerie disponible.