Mon compte Je m'abonne
logo Fiches pratiques

Comment différencier les grandes et moyennes surfaces (gms) ?

L'expression GMS est utilisée dans le domaine de la grande distribution pour désigner une catégorie d'hypermarchés et supermarchés. Focus.

  • Imprimer

Crée le 19 août 2020

Moyennes et grandes surfaces : quelle différence ?
© Gaelfphoto
Moyennes et grandes surfaces : quelle différence ?

Comment définir le terme GMS ?

Le terme GMS est l'acronyme de Grandes et Moyennes Surfaces. Cette expression généralement utilisée dans le secteur de la grande distribution est essentielle dans la spécification des commerces de types supermarchés et hypermarchés. En moyenne, ils proposent un assortiment de 40 % de produits non alimentaires et 60 % de produits alimentaires. Parmi les GMS, il existe 3 formats de commerces très répandus, à savoir :

  • Les grandes surfaces ou les hypermarchés : leur surface dépasse 2 500 m² ;
  • Les moyennes surfaces ou les supermarchés: leur superficie se trouve entre 400 et 2 500 m² ;
  • Les petites surfaces ou les supérettes : la superficie est située entre 0 à 400 m².

Pour qu'un commerce soit considéré comme un GMS, il doit au minimum inclure dans son offre des produits alimentaires étalés sur 50 % de sa surface. Par exemple, ce n'est pas le cas des GSS ou Grandes Surfaces Spécialisées.

Dans l'état actuel du marché, plusieurs indices révèlent que les hypermarchés perdent peu à peu en importance. La grande distribution tend entre autres à créer une relation clientèle se centralisant sur des éléments particuliers recherchés par les consommateurs, à savoir la qualité ou encore la proximité.

Comment faire la différence entre Grandes et Moyennes Surfaces ?

La différence entre hypermarchés et supermarchés réside surtout au niveau de la taille du local. D'autres paramètres permettent toutefois de faire la distinction entre ces deux notions.

Quelles sont les particularités d'un hypermarché ?

Il s'agit d'un commerce de détail qui exerce en libre-service, mais de grande taille. Généralement, sa superficie est égale ou supérieure à 2 500 m². Son dimensionnement et son mode de fonctionnement reposent sur une démarche de gestion singulière, susceptible de générer des avantages compétitifs :

  • L'assortiment de vente : organisé par rayons, très profond et très large, il propose aux consommateurs des produits non alimentaires et alimentaires en plus de proposer un panier moyen de vente plus élevé pour le point de vente.
  • Les volumes de vente peuvent générer des économies d'échelle, car les taux de frais de fonctionnement et de structure sont inférieurs comparés aux autres types de commerces comme les supérettes, les épiceries ou les supermarchés. Ces ratios autorisent aussi la pratique d'un coût de vente plus attractif sans l'établissement d'une marge nette d'exploitation.
  • Généralement placés en périphérie des grandes villes, les hypermarchés profitent d'une zone géographique d'influence suffisamment vaste pour leur garantir une meilleure fréquentation.

Quels sont les attributs d'un supermarché ?

Un supermarché ou SM est un bâtiment commercial dont la superficie peut varier entre 400 et 2 500 m². Il offre un service de vente en libre-service qui se concentre essentiellement sur le secteur alimentaire. Souvent, il est associé à certaines enseignes, notamment Casino, Super U ou Intermarché. Sur le territoire français, le terme supermarché est apparu dans les années 30 pour remplacer les épiceries. Par ailleurs, ce type de commerce propose des marchandises à prix avantageux en libre-service. Avec la concurrence de la zone de vente de marchandises à tarifs les plus bas du marché ou " hard discount " et l'évolution de la technologie, le supermarché s'est beaucoup développé. En effet, il met à la disposition des consommateurs des méthodes de fidélisation comme les rabais temporaires ou cartes à point de vie. Il propose même des services de livraison et de vente en ligne.