Mon compte Je m'abonne
logo Fiches pratiques

Qu'est-ce que l'achalandage ?

L'achalandage constitue l'ensemble des clients ayant l'habitude de consommer les produits d'un marchand. Ils s'intéressent surtout au fonds de commerce.

  • Imprimer

Crée le 23 juin 2020

Que faut-il savoir sur l'achalandage ?
© Olivier Le Moal
Que faut-il savoir sur l'achalandage ?

Quelle est la définition de l'achalandage ?

L'achalandage est issu du terme " chaland " qui veut dire client et qui englobe la clientèle de passage dans un supermarché, un magasin ou n'importe quel commerce. Le droit civil le confond souvent avec la clientèle alors que ces deux termes ont en fait une nuance. Le chaland désigne les personnes potentiellement intéressées par les produits d'un commerce en raison de la praticité de l'emplacement ou du prestige du point de vente. De ce fait, les chalands ne s'engagent pas dans un contrat de prestation ou de fourniture avec l'entreprise et ne sont pas considérés comme de vrais clients, mais plutôt des clients potentiels. Le commerçant et le chaland n'ont pas une vraie relation commerciale. Par ailleurs, l'achalandage peut également être confondu avec l'ensemble des produits qu'un commerçant met en vente. Ce terme est très utilisé dans le langage commercial. 

Quels sont les liens entre l'achalandage et le fonds de commerce ?

En France, la loi et la jurisprudence considèrent l'achalandage comme une partie du fonds de commerce. Ce dernier constitue une universalité qui rassemble tous les éléments composant l'activité du commerçant. L'achalandage ne peut pas être séparé du fonds de commerce lorsque ce dernier sera cédé. Ainsi, lors de sa vente, l'acquéreur prendra possession de l'achalandage, mais aussi :

  • des locaux et du nom commercial ;
  • de la clientèle;
  • des licences ;
  • du droit au bail ;
  • du mobilier ;
  • des droits de propriété intellectuelle ;
  • des marques.

C'est la raison pour laquelle l'estimation de l'achalandage est une étape cruciale avant l'achat ou la cession d'un fonds de commerce.

Comment  estimer l'achalandage ?

L'estimation de l'achalandage doit être confiée un spécialiste de l'immobilier commercial. En tant qu'expert de la valorisation, il est le plus qualifié pour mener à bien cette tâche difficile. En effet, puisque les chalands et le commerçant n'entretiennent aucune relation contractuelle, il est difficile de les compter avec exactitude.

Les sondages

La méthode la plus fiable pour l'estimation de l'achalandage se base surtout sur les sondages. Pour ce faire, l'expert utilise de nombreuses données, notamment la superficie de la ville de l'emplacement du magasin et le nombre d'habitants. Bien évidemment, la pratique commerciale ainsi que la notoriété pourront aussi avoir des incidences sur les résultats. La spécialisation de l'entreprise dans le commerce de détail ou dans la vente en gros constitue aussi une information importante. Par ailleurs, pour estimer l'achalandage, l'expert étudie différents évènements qui se déroulent dans la ville en fonction des saisons comme les festivals ainsi que les diverses fêtes et traditions. Il s'intéresse aux participants de ses évènements avant de réaliser un sondage plus général auprès d'un échantillon de personnes dans un rayon de 40 km.

Autres méthodes

D'autres méthodes peuvent être appliquées pour estimer l'achalandage. Tout dépend de l'activité du commerçant. Pour un zoo ou un parc par exemple, il est plus facile de faire le décompte en comparant le nombre de billets vendus tous les jours et ceux écoulés le week-end ou pendant la haute saison. Incontestablement, ces méthodes ne permettent pas de fournir des informations exactes, mais uniquement des chiffres approximatifs.