Mon compte Je m'abonne
logo Fiches pratiques

Comment calculer l'effet de levier ?

L'effet de levier est une méthode utilisée pour augmenter la rentabilité financière par le recours à la dette. Comment le calculer ?

  • Imprimer

Crée le 19 août 2020

Comment déterminer la valeur d'un effet de levier ?
© momius
Comment déterminer la valeur d'un effet de levier ?

C'est quoi un effet de levier ?

L'effet de levier est un concept désignant le recours à la contraction d'une dette financière pour optimiser la capacité d'investissement d'une société. En comptabilité, il consiste également en la détermination des impacts de l'apport de capitaux externes par rapport aux capitaux propres. Cette estimation est essentielle dans la mesure où elle permet d'évaluer le niveau d'endettement supportable pour une société sans impacter les capitaux propres. En principe, l'effet de levier est calculé et présenté aux investisseurs potentiels avant toute opération d'investissement. Après quelques années d'exploitation, le calcul est refait pour déterminer le taux de rentabilité du projet. Selon le résultat, il y a perte de capitaux si le levier est négatif. Par contre, l'investissement est rentable si celui-ci est positif. Ainsi, l'effet de levier peut augmenter le profit d'une société, mais également le risque de perte d'actifs.

Les principes de l'effet de levier ?

En général, l'effet de levier permet de profiter d'un taux de rentabilité supérieur à celui de l'ensemble des fonds investis. Il peut constituer un outil essentiel pour les entreprises souhaitant se développer, et ce, dans presque tous les secteurs d'activité. Pour en arriver, il convient toutefois de savoir le calculer correctement et de connaître ses impacts pour une entreprise.

Quelle formule pour calculer l'effet de levier ?

Le calcul d'un effet de levier est relativement simple. Il suffit de prendre en compte le taux de rentabilité de l'actif économique après prélèvement d'impôts et le coût de la dette ainsi les capitaux propres. Cependant, il existe de nombreuses formules possibles. En voici deux exemples :

Effet de levier = (résultat d'exploitation - impôt - dette financière) / capitaux propres

Ou

Effet de levier = montant de l'investissement / capitaux propres.

Pour cette deuxième méthode, si vous achetez pour 20 000 euros d'actions alors que vous ne possédez que 10 000 euros, vous avez levier de 2 après le calcul. En outre, il existe une exception dans le calcul de l'effet de levier pour un contrat dérivé, notamment la détermination du montant de l'investissement. En effet, il est nécessaire de prendre compte la quotité. À titre d'exemple, si vous envisagez d'acquérir un contrat de 2500 sur le CAC40 dont la quotité est 10 euros, l'investissement sera calculé comme suit :

2 500 points x 10 euros = 25 000 euros.

Quels sont les impacts d'un effet de levier ?

Avant de recourir à cette méthode, il faut savoir qu'il existe deux impacts possibles pour une entreprise. Si le résultat d'exploitation économique est supérieur à la dette financière contractée, l'effet de levier est positif. En effet, le taux de rentabilité de la société est impacté positivement. Par contre, il est négatif si la rentabilité financière est inférieure au coût d'endettement. Il s'agit de l'effet de massue ou boomerang. Ainsi, l'effet de levier est un outil très puissant qui permet d'augmenter les revenus d'une entreprise. Toutefois, il faut prendre des précautions et ne pas dépasser un certain seuil d'endettement. Plus l'effet de levier est important, plus grand est le risque si un effet boomerang apparaît. Il est essentiel de faire en sorte que le coût d'endettement reste inférieur par rapport à la rentabilité financière pour assurer la pérennité de l'entreprise.