Mon compte Je m'abonne
logo Fiches pratiques

L'innovation de rupture, c'est quoi ?

L'innovation de rupture est un concept souvent ignorée par les entreprises jusqu'au jour elle devient incontournable. De quoi s'agit-il exactement ?

Crée le 8 nov. 2021

Que savoir sur l'innovation de rupture ?
© Robert Kneschke
Que savoir sur l'innovation de rupture ?

Innovation de rupture : définition

L'innovation de rupture aussi appelée innovation disruptive consiste à présenter un nouveau produit ou de nouveaux services qui changent radicalement les pratiques habituelles. Bien la technologie de rupture soit souvent entendue, l'innovation de rupture n'est pas nécessairement liée à la mise en ouvre d'une nouvelle technologie. Il s'agit en réalité d'un changement qui rend accessible au client, et à l'entreprise, une ou des solutions qui semblaient autrefois hors de portée ou inimaginables. Elle se traduit par la création d'une nouvelle catégorie de produits ou l'initiation d'un service qui n'a jamais existé auparavant. L'innovation de rupture et les disruptions technologiques qui l'accompagnent produisent un effet de surprise.

L'innovation de rupture est souvent provoquée par la croissance d'une entreprise. Elle nait de la constatation que les produits ou les solutions à disposition ne correspondent plus aux usages et aux habitudes de consommation et de fonctionnement. L'innovation de rupture annonce donc un renouveau et la nécessité d'une disruption technologique. Dans l'organisation d'une société, elle consiste aussi à adopter un tout nouveau mode de fonctionnement ainsi que de nouveaux business models. Cela sous-entend donc de délaisser l'ancien modèle. Cette innovation apporte une valeur à laquelle les consommateurs ne s'attendent pas. Voici quelques exemples de technologie disruptive ayant bouleversé le marché et qui ont souligné le monde moderne :

  • L'apparition du système de téléchargement de musique et de partage de fichiers, qui a provoqué la rupture avec le disque compact ;
  • Le livre numérique (sur tablettes et Smartphone) contre le livre papier ;
  • Le e-commerce contre les magasins physiques ;
  • Les chaînes de télévisions par satellite contre la télévision hertzienne ;
  • La photo à résolution numérique contre la photo argentique .

Les deux sources d'innovation de rupture

On peut distinguer deux principales sources d'innovation de rupture : l'innovation de rupture par le bas et l'innovation de rupture par la création d'un nouveau marché.

La rupture inférieure ou vers le bas       

Il s'agit d'une innovation de rupture vers le bas ou inférieure lorsque la performance des produits s'améliore progressivement sur un marché de référence. Autrement dit, le produit ou le service devient plus simple et plus pratique mais répond aux besoins d'un marché d'entrée de gamme. Cela signifie que lorsque la nouvelle offre capte des clients d'entrée de gamme par rapport à l'offre de référence, il s'agit d'une rupture par le bas. Cela tend à redéfinir les critères de performances. L'entreprise cherchera donc à innover afin de satisfaire les segments supérieurs de la clientèle, c'est-à-dire les plus exigeants et les plus attractifs.

La rupture par la création d'un marché

L'innovation par ruptures de marché intervient lorsqu'il est nécessaire de créer un marché qui n'avait jamais été créé. Cela est nécessaire à partir du moment où les mesures traditionnelles de la performance ne conviennent plus au segment de clientèle émergeant du marché ou au nouvel usage. Au départ, le produit peut sembler moins performant ou moins indispensable en comparaison avec l'offre de référence. Toutefois, progressivement il favorise la croissance de la taille du marché et renouvelle tout son écosystème, au point de faire disparaitre l'ancien modèle.

Quels sont les conséquences d'une innovation de rupture ?

Le principe de l'innovation de rupture est d'anticiper les besoins du futur. Les avantages des entreprises pionnières sont importants, même s'ils ne sont pas toujours immédiats. Voici quelques avantages indéniables de la stratégie disruptive :

  • L'entreprise devient une référence et gagne en renommée ;
  • La croissance économique fait gagner une part importante du marché ;
  • Création de nouvelles demandes ;
  • Un avantage concurrentiel durable.