Mon compte Je m'abonne
logo Fiches pratiques

Retraite : combien coûte un rachat de trimestres ?

Le rachat de trimestres permet de partir à la retraite plus tôt, et ce, à taux plein. Combien coûte un rachat de trimestres ? Tour d'horizon.

Crée le 25 nov. 2021

Retraite : combien un rachat de trimestres peut-il couter ?
© andyller
Retraite : combien un rachat de trimestres peut-il couter ?

Le rachat de trimestres retraite, qu'est-ce que c'est ?

En France, pour pouvoir toucher sa retraite à taux plein, il est nécessaire de cotiser un nombre précis de trimestres de cotisation retraite. Depuis la réforme Fillon de 2003, le rachat de trimestres retraite est tout à fait possible. Pour calculer le montant de base du rachat de trimestres, l'assuré doit prendre en compte le nombre de trimestres acquis. Ces derniers constituent la durée d'assurance requise.

Les modalités de paiement du rachat de trimestres dépendent du nombre de trimestres rachetés :

  • Lorsqu'il s'agit d'un seul trimestre, le paiement du rachat se fait comptant ;
  • Pour le cas de 2 à 8 trimestres, le paiement s'échelonne sur 1an à 3 ans ;
  • Pour le cas de 9 à 12 trimestres, l'échelonnement du paiement varie de 1 an à 5 ans.

Les modalités de paiement sont différentes lorsqu'il s'agit des fonctionnaires :

  • Pour le rachat d'un seul trimestre, le paiement se fait comptant ;
  • Pour le rachat de 2 à 4 trimestres, le paiement s'effectue pendant 3 ans ;
  • Pour le rachat de 5 à 8 trimestres, le paiement peut se faire en 5 ans ;
  • Pour le rachat de 9 à 12 trimestres, le paiement est réalisé en 7 ans.

À retenir : le règlement de l'intégralité du rachat doit être accompli avant la date de départ à la retraite du souscripteur.

Rachat de trimestres : combien ça coûte ?

Le " Rachat Fillon " propose 2 options aux coûts différents : le rachat au titre du taux seul et le rachat au titre et de la durée de l'assurance.

Montant du rachat de trimestres au titre du taux seul

Le rachat de trimestre au titre du taux seul permet à l'assuré d'obtenir ou de se rapprocher le plus possible du nombre de trimestres dont il a besoin afin d'obtenir une retraite à taux plein. La valeur du rachat est évaluée en fonction du barème du versement pour la retraite. Ce dernier est établi en pourcentage ou en euros selon la tranche de revenu du souscripteur.

À titre d'exemple : âgée de 55 ans, Christelle est affiliée au régime fiscal général. Elle veut racheter 3 trimestres au titre de toutes ses années incomplètes. Ces 3 dernières années, le salaire annuel moyen de Christelle est de 45 000 euros brut. À noter que ce montant dépasse le plafond de la Sécurité sociale, estimé à 41 136 euros net pour l'année 2021.

D'après le barème réglementaire du versement pour la retraite, le prix d'un trimestre pour l'option de rachat au titre du taux seul destiné à Christelle sera de 3 973 euros brut. Le prix de 3 trimestres, quant à lui, sera de 11 919 euros brut (3 973 euros X 3).

Montant du rachat de trimestres au titre du taux et de la durée de l'assurance

Plus coûteux, le trimestre au titre du taux et de la durée de l'assurance permet d'accroître le taux retenu pour le calcul de la retraite de l'assuré. Ce type de trimestres impacte également la durée d'assurance dans le régime fiscal de ce dernier.

Le barème du versement pour la retraite est établi en pourcentage ou en euros en fonction de la tranche de revenu du souscripteur.

À titre d'exemple : Fidèle a 58 ans et il est affilié au régime fiscal des avocats. Il désire racheter 5 trimestres au titre de ses années d'études supérieures. À savoir que pour les avocats, le coût d'un trimestre dépend de l'année de l'option choisie et de l'année de naissance.

En se basant sur le barème réglementaire du versement pour la retraite, le prix d'un trimestre pour l'option de rachat au titre du taux et de la durée d'assurance de Fidèle sera de 6 048 euros net. Ainsi, le prix de ces 5 trimestres sera estimé à 30 240 euros brut, soit 6 048 euros X 5.

Rachat de trimestres : qu'en est-il de la déclaration d'impôt ?

Le rachat de trimestres pour la retraite est entièrement déductible fiscalement des revenus bruts imposables au cours de l'année de rachat. Attention, cette déduction fiscale doit se faire uniquement sur les revenus professionnels, sur les pensions de retraite, sur les traitements ou encore sur les salaires de l'assuré.

Par ailleurs, lors de la déclaration d'impôt, le souscripteur souhaitant racheter les trimestres au cours de l'année doit retirer le montant de sa pension de retraite ou de ses revenus professionnels.