Mon compte Je m'abonne
logo Fiches pratiques

Développer une communication constructive

La communication constructive n'est pas une évidence. Pourtant, elle est indispensable pour entretenir de bonnes relations. Comment la développer ?

Crée le 22 déc. 2021

Quels sont les moyens pour développer une communication constructive ?
© VectorMine
Quels sont les moyens pour développer une communication constructive ?

C'est quoi une communication constructive et en quoi est-elle importante ?

La communication constructive occupe une place importance dans le développement personnel durable des individus. Non seulement elle favorise la confiance en soi, mais elle instaure les bonnes bases d'une interaction bienveillante. La communication constructive est une forme d'interaction qui vise l'équilibre et préserve les intérêts de chaque partie, c'est-à-dire le communicateur et l'interlocuteur. Par exemple, un individu évoque ses soucis, présente une critique, ou parle des défaillances (comme un employeur qui s'adresse à son employé), sans provoquer ni la colère ni la tristesse chez son interlocuteur.

La communication est donc dite constructive lorsqu'elle reste positive, même en abordant des points négatifs. Il n'y a pas de conflit de personnalités et celui à qui le message est destiné ne se met pas sur la défensive. Elle rend les managers ou les dirigeants plus influents. Adopter une communication constructive est donc un excellent moyen de faire baisser les tensions et faire passer un message qui sera bien perçu par les interlocuteurs. Pour obtenir un tel résultat, il est nécessaire de faire preuve d'empathie, de maitriser l'assertivité et d'appliquer l'écoute active.

La place de l'assertivité dans une communication constructive

Celui qui développe une communication constructive obtient une communication réussie. Cela est particulièrement utile dans le monde professionnel où les supérieurs hiérarchiques sont parfois amenés à " corriger " les employés qui commettent une faute. Le principe de l'assertivité consiste à parler sans agressivité ni manipulation tout en restant ferme et direct. Il s'agit en réalité d'une attitude d'estime de soi qui passe par les comportements suivants :

  • Clarifier l'objectif ou la bonne intention derrière la prise de parole ou la position (préserver l'amitié, respecter la vie privée, éviter les conflits, résoudre les malentendus.) ;
  • Parler sans ambiguïté tout en gardant une attitude posée et déterminée ;
  • Savoir se défendre ou argumenter sans agressivité ;
  • Savoir dire non sans se sentir coupable ni offenser autrui.

La communication constructive est réellement basée sur l'assertivité dans la mesure où l'objectif est de faire valoir ses droits et de respecter celui des autres. Autrement dit, une personne ose donner son avis et son opinion tout en ayant conscience que la personne qui l'écoute peut également avoir les siens. Cette attitude demande un niveau de tolérance et une empathie élevés.

Maîtriser l'écoute active pour une communication constructive

L'écoute active est une clé fondamentale pour réussir la communication constrictive. Il est important de la mettre en pratique pour que les objectifs de la communication interpersonnelle soient atteints.

Les principes de l'écoute active

L'écoute active se base sur la reformulation et l'interrogation. Elle donne à l'interlocuteur le sentiment de se sentir écouté et compris. Cette technique d'écoute est non directive : celui qui parle s'exprime en toute liberté, sans craindre ni jugement, ni critique, ni pression. Une personne qui se sent ainsi valorisée sera plus prompte à recevoir une communication constructive.

L'écoute active pour gérer les conflits

Face à un conflit, qu'il y ait implication ou non, la communication constructive ne peut pas être atteinte sans avoir appliqué l'écoute active. Cela demande une bonne gestion des émotions et de la maitrise de soi. Il faut donner à chacun la possibilité de s'exprimer et la chance d'être compris.