Mon compte Je m'abonne
logo Fiches pratiques

Comment faire un audit organisationnel ?

L'audit organisationnel permet de discerner les points faibles et les points forts de l'organisation interne de l'entreprise. Quelles en sont les étapes ?

Crée le 21 déc. 2021

Comment se déroule l'audit organisationnel ?
© MclittleStock
Comment se déroule l'audit organisationnel ?

Audit organisationnel : définition et objectifs

L'audit organisationnel est un ensemble de méthodes d'analyse portant sur l'organisation interne d'une entreprise. Il permet de déceler les forces et les faiblesses de l'entreprise dans toutes ses dimensions. Cet audit concerne le nombre des salariés, la répartition du travail, le circuit d'information et de communication, l'organisation de la hiérarchie, les procédures d'intégration, les règlementations intérieures et bien plus encore.

En plus de l'analyse des forces et des faiblesses, l'audit organisationnel met également en avant les failles au niveau des procédures de fonctionnement. Son intérêt est de déterminer les solutions et les nouvelles approches pour y remédier. Les objectifs de l'audit organisationnel tendent vers l'amélioration en continu de l'organisation et du fonctionnement général de l'entreprise. Cela passe par :

  • L'ajout de nouveaux outils ;
  • La modification des organigrammes ;
  • Le retrait des éléments défaillants ;
  • L'amélioration du système de communication ;
  • ETc.

L'audit d'organisation vise également l'optimisation de la structure afin d'alléger les procédures et de réduire les temps de réaction. Il donne aussi la possibilité d'augmenter la productivité. En outre, la réduction des coûts de fonctionnement fait également partie des objectifs les plus fréquents. Cet audit est généralement opéré lorsqu'une entreprise rencontre des problèmes de productivité, lorsque les avis négatifs des clients se multiplient ou encore au moment de mener une restructuration profonde.

Les démarches pour un audit organisationnel

L'audit organisationnel permet de déterminer les éléments qui nécessitent d'être renforcés ou d'être retirés de l'organisation. Pour ce faire, il faut procéder par étape.

Définir les objectifs de l'audit

Avant toute chose, il est important de déterminer les objectifs visés par la mise en place d'un audit organisationnel. Autrement dit, est-ce réellement nécessaire ? En effet, l'audit d'organisation est une opération coûteuse qui peut aussi provoquer un véritable chamboulement. Cependant, lorsque l'entreprise est en phase de se restructurer, dans le cadre d'un ré-achat ou avant d'introduire de nouvelles activités, cet audit s'avère indispensable. En outre, si la société voit sa performance baisser, il est grand temps de réaliser un audit organisationnel. Cette opération peut être l'ultime issue qui lui confèrerait un avantage concurrentiel considérable.

Analyser la faisabilité de l'audit

Une fois les objectifs fixés, il faut s'assurer de la faisabilité de l'audit. En effet, pour que celui-ci soit correctement mené, un certain nombre de conditions sont à réunir. Il faut par exemple identifier les membres du personnel et les fonctions précises qui seront analysés. Ces éléments devront être opérationnels et présents au cours de l'audit. De plus, l'audit organisationnel demande une plage horaire à consacrer aux réunions, aux entretiens individuels, aux observations, etc. Toutes les actions relatives à l'audit risquent ainsi de perturber le fonctionnement normal de l'entreprise.

Solliciter un prestataire extérieur pour réaliser l'audit

Le plus souvent, les entreprises font appel à un expert extérieur pour réaliser l'audit organisationnel. Il s'agit généralement d'un consultant en gestion des ressources humaines qui sera en charge d'enquêter et d'analyser les structures existantes. L'intérêt de solliciter un prestataire intérieur est d'obtenir une expertise poussée, mais également de garder une certaine objectivité. L'entreprise doit pour ce faire préparer des documents comme les fiches de poste, les données d'organigramme et autres, utiles au consultant externe.