Mon compte Je m'abonne
logo Fiches pratiques

Comment gérer les risques opérationnels ?

Les risques opérationnels représentent un enjeu financier important pour les entreprises. Plusieurs actions peuvent être menées afin de réduire les menaces.

Crée le 6 oct. 2021

Quelles sont les mesures à prendre pour limiter les risques opérationnels ?
© William W. Potter
Quelles sont les mesures à prendre pour limiter les risques opérationnels ?

C'est quoi un risque opérationnel ?

Le risque opérationnel figure parmi les principales préoccupations des dirigeants d'entreprise. En effet, lorsqu'il n'est pas maîtrisé, l'impact sur l'activité peut être désastreux, voire catastrophique. Les audits internes permettent d'évaluer à tout moment la couverture des risques opérationnels au sein de l'entité et de prendre les mesures nécessaires dans les meilleurs délais.

Quelle est la définition du risque opérationnel ?

Le risque opérationnel peut être considéré comme des pertes potentielles compte tenu d'une défaillance ou d'une lacune constatée au sein de l'entreprise. Ce genre de risque peut résulter :

  • De la négligence des responsables ou des employés ;
  • De la défaillance des matériels et des équipements utilisés ;
  • De l'inadéquation des procédures mises en place ;
  • De l'existence de fraudes ;
  • De la survenance d'événements externes à l'entreprise.

Quels sont les différents types de risque opérationnel ?

La concrétisation des risques opérationnels peut engendrer des pertes directes ou indirectes pour l'entreprise. Il est important de connaître les différents types de risques pour pouvoir prendre à temps les dispositions nécessaires. Voici les risques les plus courants :

  • Dysfonctionnement des différents systèmes en place ;
  • Dommage au niveau des matériels et équipements ;
  • Fraude au niveau interne avec complicité d'un employé ;
  • Fraude provenant de l'extérieur : utilisation d'Internet ;
  • Défaillance du processus de traitement des différentes opérations : livraison, exécution d'un ordre de paiement.

Comment mesurer les risques opérationnels ?

Les entreprises exerçant des activités financières comme les banques sont souvent exposées à des risques opérationnels importants. Afin de limiter les risques, il existe plusieurs outils très efficaces comme les scorecards, l'approche statistique ou encore l'approche par scénario.

En quoi consiste les scorecards ?

Les scorecards consistent à utiliser des indicateurs de risque pour prévoir et évaluer l'ampleur des risques opérationnels. Cela nécessite l'utilisation de grilles d'appréciation. Avec cette technique, il est possible de faire ressortir un profil de risque. L'entreprise utilise par la suite les ressources à sa disposition pour assurer la couverture des risques opérationnels.

Émergence, l'émission 100% start-up de  Be@BossTV

Utilisation de l'approche statistique

C'est la méthode la plus répandue compte tenu de sa simplicité. L'approche statistique utilise une base de données dans laquelle sont rassemblées différentes informations mettant en évidence les pertes potentielles. Cela permet d'établir des courbes de probabilité.

Comment se déroule l'approche par scénario ?

Cette méthode permet de compléter les résultats offerts par l'approche statistique. Le principe consiste à réaliser des enquêtes à différents niveaux auprès des différents responsables et employés. Cette approche permet d'apprécier les risques opérationnels au sein de l'établissement.

Comment contrôler les risques opérationnels ?

Selon le niveau de risques opérationnels constatés, différentes mesures peuvent être prises au sein de l'entreprise.

Les mesures internes pour réduire le risque opérationnel

Il peut s'effectuer à différents niveaux. Afin de limiter les risques, il est nécessaire d'améliorer le processus en place et de renforcer les contrôles par la hiérarchie. Cela permet de mesurer :

  • L'efficacité des approches utilisées pour repérer les risques opérationnels ;
  • La qualité et pertinence de la gestion des risques.

Intervention des auditeurs internes

Il s'agit d'une pratique privilégiée au sein de nombreuses entreprises afin de détecter rapidement les risques opérationnels.