Mon compte Je m'abonne
logo Fiches pratiques

Qu'est-ce qu'une zone de chalandise ?

Connaître la zone de chalandise d'un commerce, c'est identifier la provenance géographique potentielle de ses clients.

  • Imprimer

Crée le 20 août 2020

Comment définir la zone de chalandise d'un commerce ?
© bodnarphoto
Comment définir la zone de chalandise d'un commerce ?

Qu'est-ce qu'une zone de chalandise ?

Selon son implantation géographique, un point de vente quelconque peut attirer, ou non, un trafic important de clients. La zone géographique qui entoure le point de vente et d'où sont issus ses principaux consommateurs définit sa zone de chalandise. La délimitation de celle-ci est utile dans l'étude d'un marché et prend en compte plusieurs facteurs.

Par définition, la zone de chalandise désigne le rayon d'influence et d'attractivité d'un point de vente. Concrètement, il s'agit de la zone géographique d'où proviennent l'essentiel et la majorité de la clientèle du commerce donné. Celle-ci peut s'étendre sur une centaine de mètres tout comme elle peut atteindre un rayon de plusieurs kilomètres. L'étude et la détermination de la zone de chalandise d'un point de vente varient selon plusieurs critères :

  • La distance à parcourir pour l'atteindre ;
  • Le temps d'accès nécessaire ;
  • La concurrence;
  • La nature et l'attractivité commerciale du point de vente.

Différents types de zones de chalandise selon le temps d'accès et la distance

Dans le cadre d'une étude de marché, que ce soit pour créer un nouveau commerce ou optimiser l'influence d'un point de vente existant, il est nécessaire de procéder à une représentation schématique de la zone de chalandise. Cette projection géographique s'effectue de différentes façons. En prenant en compte la distance et le temps d'accès, on distingue :

  • La zone isométrique : elle est délimitée par des courbes isométriques qui relient différents points situés à égale distance du local (5 km ou 10 km).
  • La zone isochronique : elle est définie par des courbes isochrones qui sont tracées en fonction d'un temps d'accès donné pour atteindre le point de vente (moins de 10 min en voiture ou moins de 5 min à pied).

Différents types de zones de chalandise selon le niveau d'attractivité

La zone de chalandise d'un point de vente quelconque peut également être fractionnée en plusieurs sous-zones concentriques en fonction de leur niveau d'attractivité. On distingue ainsi :

  • La zone primaire: zone naturelle à forte attractivité, elle génère la majorité des clients du commerce ;
  • La zone secondaire: zone à attractivité moyenne où les clients peuvent autant s'intéresser à la concurrence qu'au point de vente étudié ;
  • La zone tertiaire: zone à faible attractivité.

À quoi sert l'étude de la zone de chalandise ?

L'étude de la zone de chalandise est une étape importante dans l'étude du marché. Elle constitue un atout considérable dans le cadre d'un projet d'ouverture d'un nouveau commerce. Autrement, elle permet d'améliorer les campagnes marketing d'un local déjà présent. Pour établir facilement une zone de chalandise, il faut situer, dans un premier temps, l'habitation des clients du point de vente. Leur demander leur code postal lors de leur passage à la caisse peut faciliter la cartographie.

Pour la création d'un point de vente

L'emplacement d'un nouveau point de vente ne se choisit pas à la légère. Étudier la zone de chalandise est un moyen efficace de le déterminer afin de garantir le développement optimal de l'activité.

Pour l'amélioration d'un point de vente existant

Pour un point de vente déjà implanté, connaître les spécificités de la zone de chalandise aide à choisir les meilleurs emplacements publicitaires pour mener à bien une opération marketing.