Mon compte Je m'abonne
logo Fiches pratiques

Pourquoi utiliser les méthodes Agile en entreprise ?

Très prisées, les méthodes Agile sont efficaces dans la gestion de projets informatique. Focus sur son fonctionnement et ses avantages.

  • Imprimer

Crée le 16 nov. 2020

Les raisons pour utiliser les méthodes Agile en entreprise
© 300_librarians
Les raisons pour utiliser les méthodes Agile en entreprise

Les méthodes Agile : définition et fonctionnement

Les méthodes Agile sont des outils de pilotage de projet très appréciés par les développeurs de logiciels ou d'applications. À la base, elles sont essentiellement utilisées dans le domaine de l'informatique. Récemment, de nombreuses agences de communication et des directions marketing les ont exploitées pour réinventer leurs offres et services. L'une de leurs particularités, c'est que les clients sont au cour du processus de développement d'un produit adapté aux besoins du marché. En outre, les managers d'entreprise l'utilisent aussi pour créer des outils destinés à améliorer le bien-être des salariés. Les méthodes Agile sont considérées comme un levier de performance.

Comment fonctionnent les méthodes Agile ?

Le principe des méthodes Agile est d'éviter les planifications dans le développement d'un produit. Cette habitude est contre-productive selon les adeptes de ces méthodes. Néanmoins, quelques étapes doivent être suivies pour qu'elles soient efficaces :

  • Pour lancer le projet, il faut commencer par la création d'un backlog. Il s'agit de définir des objectifs à court terme. Le projet est subdivisé en plusieurs sous-projets. Dès qu'un objectif est atteint, on passe au suivant jusqu'à l'atteinte de la finalité recherchée.
  • Après avoir créé le backlog, l'initiateur du projet et ses collaborateurs peuvent commencer la planification du sprint. Ce dernier désigne la période pendant laquelle les développeurs vont créer un ensemble de fonctionnalités. Généralement, le sprint s'effectue pendant 10 jours ouvrés.
  • Ensuite, toute l'équipe procède à la revue du sprint. Il s'agit d'analyser les livrables réalisés par les développeurs. C'est à ce stade que les clients entrent en jeu pour tester les fonctionnalités. Les étapes précédentes sont à refaire en fonction des retours et jusqu'à l'obtention d'un produit commercialisable.

En général, les exploitants des méthodes Agile n'utilisent pas le mot " terminer ". En effet, les produits sont toujours perfectibles même s'ils sont sur le marché.

Quelle est la méthode la plus connue de la culture Agile ?

Les startups utilisent, généralement, ce qu'on appelle la méthode Scrum. Il s'agit d'une méthodologie efficace, prouvée et documentée. De plus, c'est un mode de gestion de projet facile à mettre en ouvre. Il suffit juste de désigner les responsables de l'organisation :

  • Le Product Owner qui porte la vision d'ensemble du produit. Il assure également la liaison avec les clients.
  • Le Scrum Master qui est le premier responsable du respect des process pour satisfaire le client final.
  • Les développeurs qui sont en charge de la création du produit.

Quels sont les avantages d'utiliser les méthodes Agile ?

Les méthodes Agile sont d'excellents moyens pour piloter un projet de développement de produits ou de services. Elles permettent de mettre en place une bonne organisation simple et de bénéficier de nombreux avantages :

  • Les méthodes Agile se distinguent par leur flexibilité. Elles impliquent la participation en amont des clients pour des tests. En fonction des retours, l'équipe de développement a la possibilité de réagir rapidement en effectuant des modifications par exemple.
  • La collaboration étroite entre les développeurs et les clients permettent l'établissement d'une relation de confiance très utile lors de la commercialisation du produit. Le client final dispose de meilleures visibilités sur l'avancement du projet. Il saura à l'avance si le produit lui conviendra.
  • Les coûts du projet sont mieux contrôlés puisque la réalisation d'un mini-projet permet de déterminer le budget nécessaire à l'atteinte de l'objectif final. Ainsi, le porteur du projet peut décider de poursuivre ou de stopper le projet en fonction de ses fonds.