Mon compte Je m'abonne
logo Fiches pratiques

Comment devenir contrôleur interne ?

Rôle, formation, salaire et évolution de carrière, voici l'essentiel à savoir sur le métier de contrôleur interne et comment accéder à cette profession.

Crée le 6 oct. 2021

L'essentiel à savoir pour devenir contrôleur interne
© tashatuvango
L'essentiel à savoir pour devenir contrôleur interne

C'est quoi un contrôleur interne ?

Également appelé auditeur interne ou responsable audit interne, le contrôleur interne effectue des vérifications sous forme d'audit au sein d'une structure, avec des objectifs multiples :

  • Savoir comment fonctionne et s'organise la structure, telle qu'une entreprise ;
  • Évaluer les risques, mais aussi le niveau d'efficacité des différentes fonctions existant au sein de la structure ;
  • Dresser le bilan des différentes procédures ;
  • Identifier les leviers d'amélioration ;
  • Apporter des conseils et donner des recommandations ;
  • Proposer des solutions afin que l'entreprise atteigne un meilleur rendement.

Le contrôleur interne peut également intervenir au niveau des vérifications comptables en les supervisant si l'entreprise n'a fait appel ni à un auditeur financier ni à un contrôleur de gestion. Ainsi, ses missions varient d'une entreprise à l'autre. L'auditeur interne peut, par ailleurs, travailler comme indépendant.

Quelles sont les compétences requises ?

Des qualités et des compétences spécifiques sont requises pour accéder au métier de contrôleur interne.

Les compétences techniques

Pour être efficace, le contrôleur interne doit :

Émergence, l'émission 100% start-up de  Be@BossTV

  • Maîtriser la gestion des risques ;
  • Maîtriser les techniques et les méthodes utilisées en contrôle interne ;
  • Bien connaître l'univers de l'entreprise (métiers, cultures, risques divers, etc.) ;
  • Connaître la planification et le management de projets parallèles ;
  • Maîtriser le traitement des informations chiffrées ;
  • Maîtriser les outils informatiques en lien avec le métier.

Les compétences personnelles

Plusieurs compétences personnelles sont également nécessaires :

  • Autonomie ;
  • Bon relationnel ;
  • Sens de la communication et de l'écoute ;
  • Ouverture d'esprit et curiosité intellectuelle ;
  • Esprit d'analyse et de synthèse ;
  • Persévérance dans l'investigation ;
  • Discrétion.

Quelle formation pour devenir contrôleur interne ?

Le futur professionnel(le) doit suivre une formation en gestion d'entreprise, gestion et finance ou économie. Plusieurs cursus permettent d'accéder à cette profession, notamment :

  • Le Master AICG ou Master en audit interne et contrôle de gestion ;
  • Le Diplôme de Comptabilité de Gestion ou DCG ;
  • Le Diplôme Supérieur de Comptabilité de Gestion ou DSCG ;
  • Le Diplôme Professionnel d'Audit Interne ou DPAI ;
  • Le Master Comptabilité, Contrôle et Audit ou Master CCA ;
  • La licence professionnelle en Gestion, Comptabilité et Audit.

Quelles sont les opportunités d'évolution de carrière ?

Le métier de contrôleur interne peut mener à des postes à responsabilité tels que :

  • Superviseur interne ;
  • Responsable de l'audit interne ;
  • Consultant en organisation ;
  • Administrateur des systèmes d'information ;
  • Gestionnaire des risques ;
  • Consultant indépendant ;
  • Responsable de la conformité ou chargé de la conformité.

Quelle rémunération pour un contrôleur interne ?

Le salaire d'un contrôleur interne varie en fonction de son domaine (assurance, juridique, etc.) ainsi que de son expérience. Un contrôleur interne gagne en moyenne une rémunération brute comprise entre 30 000 ? et 42 000 ? par an. Un professionnel avec beaucoup d'expérience peut gagner plus de 90 000 ? annuels.