Mon compte Je m'abonne
logo Fiches pratiques

Qu'est-ce qu'une stratégie d'impartition ?

La stratégie d'impartition est utilisée par une entreprise afin de renforcer sa compétitivité et assurer son positionnement sur le marché. Tour d'horizon.

Crée le 4 nov. 2021

En quoi consiste une stratégie d'impartition ?
© Butor Elena
En quoi consiste une stratégie d'impartition ?

Comment définir la stratégie d'impartition ?

L'impartition désigne une externalisation des activités considérées comme non essentielles et non génératrices de revenus. La stratégie d'impartition se traduit par l'association de nombreuses entreprises dans un objectif bien défini. Cette coopération interentreprises aux potentiels complémentaires vise à :

  • Améliorer la compétitivité ;
  • Limiter les coûts ;
  • Rentabiliser les placements ;
  • Produire des effets de synergie.

Cette stratégie d'externalisation permet de repenser efficacement les enjeux économiques et stratégiques d'une entreprise et devenir la clé pour relancer sa dynamique de croissance.

Stratégie d'impartition : quelles formes ?

La stratégie d'impartition peut prendre de nombreuses formes :

La franchise

La franchise représente un contrat par lequel une entreprise indépendante jouit de la marque, du savoir-faire et de l'assistance d'une autre, moyennant une redevance. L'objectif étant la vente de produits et de services. Cette stratégie nécessite généralement un accompagnement administratif et technique de la part du franchiseur. L'adhésion au mécanisme de vente du franchisé constitue également une obligation

La sous-traitance

Choix économique de production, la sous-traitance consiste pour une entreprise sous-traitante d'exécuter en partie ou en intégralité la production d'une autre entreprise, donneuse d'ordres. Cette stratégie d'entreprise se présente sous deux aspects :

  • La sous-traitance de spécialité : une entreprise se charge d'une partie de la production, notamment celle requérant une technologie ou un savoir-faire particulier. Il en résulte une meilleure qualité, moyennant un faible coût de fabrication de l'intégralité du produit.
  • La sous-traitance de capacité : en cas de forte demande, une entreprise confie le surplus de production à un partenaire au lieu de réaliser un investissement coûteux.

La concession et l'agrément

La concession est un contrat qui lie un fournisseur à un commerçant, impliquant la réservation de produits d'un fournisseur à un commerçant, moyennant quelques obligations. Il s'agit notamment du respect des quotas de vente ou de la participation à différentes actions promotionnelles.

La concession peut être sélective, caractérisée par une couverture de marché limitée, qualifiée, ou exclusive, nécessitant une clause d'exclusivité.

Dans le cadre d'une stratégie d'agrément, cette clause d'exclusivité n'est pas nécessaire.

Le Groupement d'Intérêt Economique (GIE)

Le GIE est un accord établi entre deux ou plusieurs entreprises, visant à regrouper les moyens dans une nouvelle personne morale en vue d'effectuer des activités communes. Le Groupement d'Intérêt Économique peut inclure les unités de ventes, les centres de recherche ou les services d'importation ou d'exportation.

Quels avantages et inconvénients ?

Comme toute autre stratégie, l'externalisation présente des avantages et inconvénients :

Les avantages

Une analyse des expériences d'externalisation à travers la sous-traitance révèle une nette amélioration à court-terme des conditions de fonctionnement global d'une entreprise.  Son rendement est également amélioré car elle se déleste de certaines de ses fonctions internes. D'autre part, elle peut se focaliser davantage sur ses finalités et compétences distinctives internes. Cela favorise de meilleures restructurations autour de ses activités principales.

Les inconvénients

L'impartition présente toutefois quelques inconvénients. En effet, pratiqué à un certain degré, ce délestage peut entraîner une perte d'acuité des informations transmises. Ce qui se traduit par une privation de moyens d'interaction et détection visant à contrer les dynamiques à impact négatif.