Mon compte Je m'abonne
logo Fiches pratiques

Quelle est la différence entre externalisation et sous-traitance ?

Les entreprises ont recours à l'externalisation et à la sous-traitance pour réduire les coûts de fonctionnement. Comment distinguer ces deux pratiques ?

Crée le 8 nov. 2021

Comment faire la différente entre sous-traitance et externalisation ?
© Vitalii Vodolazskyi
Comment faire la différente entre sous-traitance et externalisation ?

L'externalisation ou outsourcing

L'externalisation, plus communément appelée outsourcing, consiste à faire appel à une entreprise extérieure ou une compagnie indépendante pour déléguer certaines opérations en rapport avec l'activité principale. L'entreprise externe, appelée outsourceur, est liée à l'entreprise qui la sollicite par un contrat de sous-traitance. Le plus souvent, une société externalise sa campagne de prospection, sa gestion comptable, le contrôle de son parc informatique, sa gestion administrative, etc. Le prestataire en charge de ces missions peut alors être une société offshore, un cabinet d'expert-comptable, une entreprise de service informatique ou autre.

Le principal objectif de l'externalisation est de permettre à l'entreprise qui y a recours de se concentrer sur son cour activité principale, c'est-à-dire le cour de son activité. En déléguant les tâches secondaires ou les opérations superficielles à un prestataire externe, elle devient plus productive. De plus, en confiant certaines tâches spécifiques à une société plus spécialisée dans le domaine, l'entreprise jouit d'une meilleure qualité de produits ou de service. Mais le principal avantage qui pousse les professionnels à externaliser les opérations secondaires est que cette solution leur permet de réduire les coûts de fonctionnement.

Généralement, les entreprises élaborent leur projet d'externalisation en choisissant des prestataires localisés dans un pays ou une région où les avantages fiscaux sont importants. Tout l'intérêt économique de l'externalisation réside dans la délocalisation. Mais cela nécessite une bonne stratégie de synchronisation et le maintien d'une bonne communication. Cependant, la sécurisation des données et le traitement des problèmes urgents et des imprévus peuvent causer problème en cas d'externalisation dans une société située dans un pays éloigné.

Qu'est-ce que la sous-traitance ?

La sous-traitance est une pratique très courante des entreprises qui consiste à déléguer des services ou des travaux qu'elles ne sont pas capables de réaliser par elles-mêmes. Cela peut se justifier par un manque de ressource, de matériels adéquats, de savoir-faire, de personnel qualifié ou tout simplement de temps. L'entreprise qui fait appel à un sous-traitant est appelée donneur d'ordre, mais la relation prend la forme d'une collaboration. Il existe deux types de sous-traitance :

  • La sous-traitance de spécialité : lorsqu'une entreprise fait appel à une autre spécialisée dans un domaine précis, par exemple dans le BTP ou dans les services informatiques en vue de compléter ses offres ou ses produits afin de satisfaire ses clients.
  • La sous-traitance de capacité : lorsqu'une entreprise entame une extension d'activité ou lorsque ces ressources disponibles ne leur permettent pas d'assurer la totalité des commandes.

En plus du gain de temps considérable et la possibilité d'être plus productif, la sous-traitance permet aussi à l'entreprise qui l'utilise de faire des économies. En déléguant certaines opérations à un prestataire indépendant, elle réduit ces coûts de fonctionnement.

Les principales différences entre externalisation et sous-traitance

Si les principes généraux de la sous-traitance et de l'externalisation sont les mêmes, tout comme leur objectif, leur fonctionnement et leurs méthodes sont tout à fait différents.

La durée du contrat

La principale différence entre l'externalisation et la sous-traitance réside dans la durée du contrat. En fait, la sous-traitance est un contrat ponctuel, c'est-à-dire à court terme, dont la durée est définie par le donneur d'ordre. Les missions confiées à l'entreprise qui sous-traite sont clairement définies dans un cahier de charges fourni. Il s'agit donc d'un contrat d'exécution à une tâche précise et limitée dans le temps. L'externalisation quant à elle est un contrat à long terme, c'est-à-dire qui s'étale sur plusieurs années.

Les clauses du contrat

Dans la plupart des cas, la sous-traitance est un contrat consensuel. Les éléments à mentionner dans le contrat sont :

  • L'objet du contrat de sous-traitance;
  • Le prix et la durée de la prestation ;
  • Les modalités de paiement ;
  • Les pénalités en cas de retard de paiement ;
  • La fréquence des commandes ;
  • Les conditions et délais de livraison ;
  • Les modalités de modification du contrat, etc.

Quant au contrat d'externalisation, il est obligatoire et doit détailler très minutieusement les responsabilités et les obligations de chaque partie. Il doit également définir les pénalités en cas de non-respect des engagements.