Mon compte Je m'abonne
logo Fiches pratiques

Comment construire un diagramme d'Ishikawa ?

Le diagramme d'Ishikawa est un outil permettant d'étudier les grandes catégories de causes afin de parvenir à un effet spécifique. Revue de détail.

  • Imprimer

Crée le 24 août 2020

Construction du diagramme d'Ishikawa : comment ça marche ?
© sakaidasan
Construction du diagramme d'Ishikawa : comment ça marche ?

C'est quoi un diagramme d'Ishikawa ?

Aussi appelé diagramme de causes et effets, le diagramme d'Ishikawa permet de présenter de façon hiérarchisée, structurée et ordonnée toutes les causes pouvant conduire à une situation, et ce, quel que soit le type de projet. En principe, il est créé autour de la règle des " 7 M ", qui étudie l'ensemble des facteurs de causalité dégagés par les moyens financiers, la matière, le management, le milieu, la main d'ouvre, le matériel et les méthodes. Outil essentiel pour le responsable de supply chain Management, le diagramme en arêtes de poisson est utile pour faciliter la résolution des problèmes, car il améliore l'identification des causes afin d'atteindre les effets désirés.

Le diagramme 5 M fut développé par l'ingénieur japonais Kaoru Ishikawa en 1962.

À quoi le diagramme d'Ishikawa sert-il ?

Le diagramme d'Ishikawa peut présenter beaucoup d'avantages.

  • Élaboration d'une représentation graphique et d'une analyse servant à classifier les grandes catégories de causes afin de parvenir à un effet spécifique ;
  • Cette méthode est particulièrement adaptée à la gestion des risques ;
  • La construction de ce diagramme est le meilleur moyen de connaitre les interdépendances qui existent entre les causes afin de pouvoir par la suite obtenir les effets désirés ou les éliminer dans le but de résoudre une difficulté ;
  • Détermination de façon pertinente sur quels leviers il faut agir afin d'améliorer une situation particulière ;
  • Facilite la communication qui tourne autour de la recherche des causes ;
  • Permet d'avoir une vision globale d'une situation ou d'un phénomène ;
  • Etc.

Comment créer le diagramme de causes effets ?

Afin d'avancer avec productivité, le mieux est de concevoir un groupe de travail pour mieux réfléchir à la réalisation d'un projet.

Qualification de l'effet

Cette phase concerne les problèmes qu'il faut résoudre. Il peut s'agir par exemple de ruptures de stock fréquentes ou d'un manque de motivation chez les associés. Toutefois, cette méthode ne se focalise pas uniquement sur les dysfonctionnements. Effectivement, elle peut servir pour trouver d'importants leviers qui pourront servir de support pour atteindre les objectifs. Il est conseillé de décrire l'effet de façon factuelle, c'est-à-dire, pas de jugement, ni d'opinion et en adoptant une description chiffrée et simple.

Élaboration de l'inventaire des causes possibles

Le mieux est de dresser une liste pour classer les causes qui peuvent influencer le problème. Pour cela, avoir recours à des méthodes comme le brainstorming est conseillé. Il convient également de collaborer avec des individus qui connaissent bien la situation. Cependant, ils doivent provenir de positionnements et d'horizons différents vis-à-vis de la question. Pour approfondir la recherche, se servir de la méthode des 5 M pourquoi est recommandé.

Classification des causes par familles

Ces classifications constituent les arêtes principales du diagramme d'Ishikawa. Dans le secteur de la production et de la qualité, les 5 M sont utilisés fréquemment pour les tâches suivantes :

  • La main d'ouvre : les collaborateurs,leurs savoir-faire et leurs compétences ;
  • Les matières : il peut s'agir des matières concernées ou encore la qualité ;
  • Les matériels : cela concerne surtout les équipements, les moyens de production... ;
  • Les méthodes utilisées : il s'agit des différentes modes opératoires, des techniques ou des procédures ;
  • Le milieu : cela peut concerner aussi bien la concurrence que l'environnement de travail, et plus encore.

Concernant les autres métiers, le mieux est d'implémenter ces critères de regroupement tout en conservant ces catégories de facteurs d'influence.

Évaluation des racines ou branches à fort impact

Après avoir finalisé le diagramme d'Ishikawa, il est temps de sous-peser chaque cause afin de définir les axes prioritaires d'actions adéquats. Il est également possible d'annoter chacune des branches du diagramme avec le système qui vous convient. De ce fait, vous pourrez obtenir une hiérarchisation des causes. Il convient de préciser que cette estimation pourrait donner lieu à des études supplémentaires.