Mon compte Je m'abonne
logo Fiches pratiques

Comment interpréter le ROA (rentabilité des actifs) ?

La Rentabilité des actifs ou ROA est une mesure permettant d'estimer la rentabilité des ressources d'une société. Tour d'horizon.

Crée le 18 mai 2021

Rentabilité des actifs ou ROA : comment l'interpréter ?
© Vitalii Vodolazskyi
Rentabilité des actifs ou ROA : comment l'interpréter ?

C'est quoi la rentabilité des actifs et comment l'interpréter ?

La rentabilité des actifs est la traduction de " Return on assets " en anglais. Il s'agit d'un indicateur de performance permettant d'estimer le taux de rendement de l'actif investi. Elle est basée sur la rentabilité de l'entreprise et le ratio obtenu en divisant le chiffre d'affaires total par le nombre d'actifs. Bien qu'il soit un indicateur relativement peu sensible à la taille des sociétés, la rentabilité des actifs peut être variable en fonction des secteurs d'activité. De ce fait, l'industrie lourde mobilise un nombre important d'actifs afin de dégager des profits. A contrario, un designer ou un éditeur ont besoin de moins de matériels pour générer un ROA élevé. Par ailleurs, un ROA faible désigne le fait qu'une entreprise ne pourra retirer qu'une faible rentabilité de l'utilisation de ses actifs et de ses ressources.

Il convient de noter qu'aux USA, la rentabilité des actifs constitue un indicateur économique performant à partir duquel un certain nombre de classements est mis en place à l'intention des investisseurs.

Comment calculer le ROA ?

La Rentabilité des actifs se calcule avec la formule suivante :

  • ROA = Résultat net/Total des actifs

Le résultat net obtenu correspondra à la différence entre les produits et les charges.

Par ailleurs, le calcul de la rentabilité des actifs inclut l'intégralité des actifs qui se trouve sur la partie gauche du bilan comptable de l'entreprise. Ils sont compensés par les capitaux propres et le passif qui se trouvent sur la partie droite du bilan.

Afin d'obtenir des données à jour et correctes, l'idéal est de se servir d'un logiciel de facturation et de comptabilité. En effet, ce dernier permet d'automatiser la conception du bilan et diminue les risques d'erreurs.

Quelles sont les limites du ROA ?

Certes, le ROA est un outil précieux, mais il n'en présente pas moins quelques inconvénients, à savoir :

  • La rentabilité des actifs place tous les actifs sur un même plan même si les risques diffèrent souvent en fonction du type de secteur ou d'industrie ;
  • Le Return on assets tient peu compte de la garantie ou de l'activité de financement qui peut être inclus dans la comptabilité de la société.

Qu'en est-il du retour sur capitaux propres ou ROE ?

Le retour sur capitaux propres ou RCP représente le rendement des capitaux investis par les différents actionnaires de l'entreprise. Il se calcule de la façon suivante :

  • ROE = Résultat net/Capitaux propres

Par ailleurs, aucun effet de levier n'est pris en considération par le " Return on equity " lorsque la société a recours à l'endettement. Ainsi, il n'est pas étonnant de voir certains entrepreneurs se laisser tenter par la diminution des capitaux propres de leur entreprise en faisant appel à l'endettement dans le but de garantir une meilleure profitabilité.

Il convient de noter que voir diverger le ROA et le ROE est souvent mauvais signe. En effet, une rentabilité des actifs faible et un retour sur capitaux propres élevé peuvent supposer que les profits sont générés grâce à un niveau d'endettement trop élevé alors que la rentabilité des actifs n'est pas suffisante.