Mon compte Je m'abonne
logo Fiches pratiques

Qu'est-ce que le dropshipping et est-il légal ?

Il existe actuellement différents systèmes de vente en ligne dont le dropshipping. En quoi cela consiste ? Ce moyen de vente est-il légal ? Focus.

Crée le 14 mai 2021

Dropshipping : en quoi cela consiste et est-ce légal ?
© syahrir
Dropshipping : en quoi cela consiste et est-ce légal ?

Définition du dropshipping ?

Pour se lancer dans la création d'une boutique en ligne sans forcément investir une grosse somme d'argent, le dropshipping est une solution plébiscitée par de nombreux entrepreneurs.

Le dropshipping : c'est quoi ?

Le dropshipping désigne un système de vente en ligne consistant pour un e-commerçant à vendre des produits sans se constituer et gérer un stock. Ce modèle économique est basé sur un mode de distribution se déroulant en trois étapes :

  • Le client fait sa commande sur le site de vente en ligne ;
  • Le site de e-commerce envoie la commande auprès du fournisseur en dropshipping;
  • Le fournisseur prépare la commande et en assure directement la livraison auprès du client.

Grâce à une plateforme de dropshipping, l'e-commerçant joue le rôle de distributeur et d'intermédiaire entre le client et le fournisseur. Pour se rémunérer, il perçoit une marge sur le bénéfice. Cette pratique permet au e-commerçant de réduire ses investissements et de faciliter la gestion de son activité, puisque la logistique est entièrement assurée par le grossiste en dropshipping. L'e-commerçant peut se concentrer principalement sur la visibilité de son site marchand et sur la vente des produits.

Le dropshipping : est-ce légal ?

Faire du dropshopping est tout à fait légal. En effet, aucune règle n'impose au e-commerçant de constituer un stock de produits dans ses locaux. Par ailleurs, la revente d'un produit est possible même si l'e-commerçant ne l'a pas sous la main, dès lors que le client est livré dans les délais prévus. Dans le cadre du dropshipping, l'e-commerçant joue le rôle de revendeur, une activité qui est totalement légale. Cependant, pour éviter que le dropshipping ne soit considéré comme une pratique irrégulière, certains points doivent être respectés :

  • Créer une entreprise de dropshipping et en déclarer l'activité ;
  • Faire preuve de vigilance concernant la rédaction des mentions légales pour être en conformité avec les obligations légales, celle des CGV encadrant les relations avec les clients ainsi que celle du contrat de dropshipping encadrant les relations avec les fournisseurs.

Comment se lancer dans le dropshipping ?

Pour mettre en place une activité de dropshipping, différentes étapes doivent être respectées. Par ailleurs, certains points doivent être pris en compte.

Quelles sont les étapes à suivre ?

Voici les étapes à suivre pour faire du dropshipping :

  • Choix du type de produits à vendre : il faut définir son secteur d'activité et les types de produits à vendre ;
  • Création de son entreprise : auto-entrepreneur ou société (SAS, SASU, SARL ou EURL) ;
  • Recherche de grossistes en dropshipping : pour cela, le e-commerçant peut recourir à une plateforme de dropshipping;
  • Création d'un site de vente en ligne : il est possible d'opter pour une solution clé en main ou de solliciter les services d'un développeur web pour bénéficier d'un site sur mesure ;
  • Mise en place d'une stratégie de communication : publicité en ligne, référencement, réseaux sociaux, etc.

Faut-il établir un contrat de dropshipping ?

Pour encadrer les conditions des échanges avec le fournisseur, l'établissement d'un contrat de dropshipping est nécessaire. Ce document permet de définir les obligations incombant à chacun concernant différents points :

  • Modalités de transmission des commandes ;
  • Organisation des livraisons ;
  • Prise en charge des retours ;
  • Accord de confidentialité ;
  • Mode de paiement du fournisseur ;
  • Etc. 

Quels sont les frais générés par une activité de dropshipping ? 

La mise en place d'une activité de dropshipping génère forcément des frais. Dans le cas où l'e-commerçant vend des produits importés, cette pratique peut engendrer des frais de douane. Ces derniers dépendent des types de produits commercialisés, mais également des pays d'origine. Avant de lancer son activité de dropshipping, les frais de douane doivent être intégrés dans les dépenses.