Mon compte Je m'abonne
logo Fiches pratiques

Quelle est la différence entre amortissement et dépréciation ?

Dans le domaine de la comptabilité, il est toujours nécessaire de distinguer les notions d'amortissement et de dépréciation. Focus.

Crée le 14 mai 2021

Comment différencier l'amortissement de la dépréciation ?
© v.poth
Comment différencier l'amortissement de la dépréciation ?

Comment différencier l'amortissement et la dépréciation ?

Pour faire la différence entre l'amortissement et la dépréciation, il est d'abord important de connaître leur définition respective.

L'amortissement : c'est quoi ?

L'amortissement est une méthode comptable visant à corriger la valeur des immobilisations exploitées par une entreprise tous les ans. Les immobilisations en question ont vocation à servir pour une durée déterminée. L'amortissement constitue ainsi la différence entre la valeur initiale d'un actif immobilisé ou la base amortissable et sa valeur résiduelle à la fin de son utilisation. En principe, l'amortissement est inévitable. Toutefois, il permet de renouveler les immobilisations dès qu'une perte de valeur est constatée.

En d'autres termes, l'amortissement est également une perte irréversible de la valeur des immobilisations. Chaque entreprise détermine à l'avance la durée réelle d'utilisation de chacune de ses immobilisations et les remplace à temps. Avant cette étape, il faut comptabiliser l'amortissement de manière annuelle. Cette comptabilisation est nommée dotation aux amortissements.

La dépréciation : c'est quoi ?

La dépréciation se définit comme étant la diminution de la valeur d'un élément actif d'une société. Cet élément peut être une immobilisation ou tout autre actif soumis ou actif immobilisé brut au sein de l'entreprise. La dépréciation du patrimoine d'une entreprise ou l'appauvrissement de cette dernière est constaté par un comptable. De manière unilatérale, ce comptable effectue une sorte d'opération d'inventaire. Toutefois, celle-ci se démarque de l'inventaire habituel, car elle s'effectue uniquement en fin d'exercice.

Contrairement aux procédures d'amortissement, tous les actifs peuvent ici faire l'objet d'une dépréciation. Ainsi, le terrain d'exploitation, le fonds de commerce. peuvent parfaitement perdre leur valeur.

Quelles sont les spécificités respectives de l'amortissement et de la dépréciation ?

En effet, l'amortissement et la dépréciation sont deux opérations distinctes l'une de l'autre. Pour cette raison, elles ont chacune d'elles leurs propres spécificités. Les voici.

Quelles sont les particularités de l'amortissement ?

L'amortissement se différencie des autres pratiques comptables par :

  • Son objet : l'amortissement touche uniquement les immobilisations à utilisation limitée. Il faut distinguer l'immobilisation corporelle (les matériels informatiques comme les amortissements ordinateur, les mobiliers de bureau...) de l'immobilisation incorporelle (les sites internet, les logiciels...). L'amortissement ne concerne pas les biens financiers.
  • Ses caractères : la perte de valeur dans le cadre de l'amortissement est à la fois irrémédiable et inéluctable. Son taux dépend des avantages économiques apportés par les immobilisations concernées.
  • Ses méthodes de calcul : le calcul amortissement se fait de manière linéaire, dégressive, variable ou exceptionnelle en fonction de la situation. En matière fiscale, les modes dégressif ou linéaire sont les plus conseillés.

Quelles sont les spécificités de la dépréciation ?

Les spécificités de la dépréciation se trouvent au niveau de :

  • Son objet : la dépréciation concerne tous les éléments actifs d'une entreprise. Les immobilisations amortissables ou non peuvent toutes perdre leur valeur (dépréciation d'un bien immobilier, dépréciation d'ouvre d'art...). Toutefois, le stock, les créances des clients, les titres sont également susceptibles de faire l'objet d'une dépréciation.
  • Sa source : la dépréciation provient de facteurs externes à l'entreprise. L'inflation tout comme un client devenu insolvable peut entraîner une dépréciation.
  • Ses caractères : la dépréciation change de valeur. A cause d'une raison externe à l'entreprise, les stocks de produits ne peuvent plus se vendre sauf à bas prix. Il y a alors dépréciation. Toutefois, le renouvellement du contenu du stock peut changer la situation et redonner d valeur à ce dernier.