Mon compte Je m'abonne
logo Fiches pratiques

Qu'est-ce que la valeur résiduelle ?

Le prix d'un actif obsolète ou en fin d'amortissement diffère de celui d'un actif neuf. Voici l'essentiel à savoir sur la valeur résiduelle.

Crée le 6 oct. 2021

Valeur résiduelle : qu'est-ce que c'est ?
© demonique
Valeur résiduelle : qu'est-ce que c'est ?

C'est quoi la valeur résiduelle ?

Dans le domaine de la comptabilité, la valeur résiduelle correspond à la valeur estimée d'un bien ou d'un actif lorsqu'il devient obsolète, inutile, ou lorsque son amortissement touche à sa fin. Elle peut également parfois être désignée par les termes valeur nette comptable.

La valeur résiduelle d'un produit peut être nulle, ou positive si le produit en question, un équipement par exemple, a été amorti plus rapidement que prévu et revendu, ce qui correspond à une période d'amortissement plus courte.

Quelle est l'importance de la valeur résiduelle ?

L'actif de type immobilisation, ou actif corporel, correspond à des biens matériels tels que des équipements, des véhicules ou des outils que l'entreprise utilise. L'immobilisation perd donc de la valeur au cours de sa durée de vie utile, d'où le terme dépréciation ou encore amortissement. Il s'agit ici de répartir la valeur d'acquisition de l'actif sur sa durée de vie utile.

Le calcul de l'amortissement de déterminer :

Émergence, l'émission 100% start-up de  Be@BossTV

  • Le coût de l'actif lors de son achat ;
  • L'estimation de sa durée de vie utile ;
  • Le calcul de la base amortissable ;
  • Mais aussi sa valeur au moment de sa revente lorsqu'il ne sera plus utile pour l'entreprise, ici la valeur résiduelle.

Quelles sont ses différentes applications ?

Au-delà de son utilisation pour déterminer la valeur à terme des biens matériels ou corporels de l'entreprise, la valeur résiduelle trouve aussi plusieurs autres applications telles que :

  • La location longue durée ou LLD d'un véhicule, où le calcul de la valeur résiduelle permet de déterminer les loyers ;
  • La location avec option d'achat ou LOA, où la valeur résiduelle correspond à la revente du véhicule sur le marché de l'occasion si l'option d'achat est levée ;
  • L'assurance, où la valeur résiduelle permet de déterminer le montant de l'indemnisation en cas de sinistre.

Comment s'effectue le calcul de la valeur résiduelle ?

Si certains actifs n'ont plus de la valeur à la fin de leur durée de vie utile, soit parce qu'ils ne pourront pas être revendus, soit parce qu'ils seront détruits naturellement, d'autres conservent leur valeur résiduelle. Il convient donc de calculer cette dernière en cas de revente des équipements concernés, en tenant compte de plusieurs facteurs, comme l'apparition de nouvelles technologies et l'usure. Ces facteurs diminueront automatiquement la valeur résiduelle de l'actif.

Pour calculer la valeur résiduelle, il faut diminuer le prix d'achat du cumul des amortissements. Il est donc nécessaire d'avoir en main le tableau d'amortissement afin de connaître le taux de perte de valeur ou de dépréciation de l'actif.

Par ailleurs, la valeur résiduelle est obtenue par la comparaison de la durée de vie annoncée d'un équipement et la durée de son utilisation au sein de l'entreprise. Si cette période d'usage est plus courte que la durée de vie de l'actif, sa valeur résiduelle est considérée comme forte. À l'opposé, si la dépréciation ou l'amortissement couvre toute la durée de vie de l'actif, sa valeur résiduelle est nulle.