Mon compte Je m'abonne
logo Fiches pratiques

Qu'est-ce que l'intensité capitalistique ?

L'intensité capitalistique varie selon le secteur économique. Le déterminer est important pour qu'une entreprise puisse s'affirmer sur le marché. Focus.

Crée le 18 mai 2021

Comment définir et calculer l'intensité capitalistique ?
© magele-picture
Comment définir et calculer l'intensité capitalistique ?

C'est quoi l'intensité capitalistique ?

L'intensité capitalistique est un moyen de mesurer le nombre d'actifs utilisés par une entreprise pour générer un revenu. Elle varie considérablement d'un secteur d'activité à un autre. En effet certains ont plus de moyens de fonctionnement pour être compétitifs sur le marché, tandis que d'autres ont besoin d'une levée de capitaux conséquente. Autrement dit, l'intensité capitalistique est un ratio qui permet de déterminer si une entreprise a la capacité de générer des marges bénéficiaires suffisantes pour une levée de capitaux importante en cas de risques.

Définition de l'intensité capitalistique

En comptabilité, l'intensité capitalistique est une statistique d'entreprise résultant du rapport entre les immobilisations corporelles brutes et l'effectif salarié en équivalent temps plein. Si le ratio est élevé, cela signifie que l'entreprise dispose d'un grand nombre d'actifs pour générer un revenu, et inversement. Ainsi, l'intensité capitalistique représente la part des capitaux à engager pour générer un chiffre d'affaires supplémentaire.

Comment calculer l'intensité capitalistique ?

Pour calculer l'intensité capitalistique, il faut additionner les immobilisations corporelles aux besoins de fonds de roulement. Le montant obtenu est ensuite divisé par le chiffre d'affaires de l'entreprise.

Pour simplifier, ci-dessous la formule d'intensité capitalistique :

Immobilisations brutes (IB) + Besoins en fonds de roulement (BFR) ÷ Chiffres d'affaires (CA) = intensité capitalistique

A noter que la combinaison productive capital et effectif salarié évolue selon la vitesse du progrès technique de la société. Par exemple, l'utilisation de matériel dernier cri pour accroître la production.

Qu'en est-il de l'intensité capitalistique et de la logistique sectorielle ?

Certains secteurs économiques ont besoin de fortes immobilisations corporelles et ont une intensité capitalistique élevée. C'est le cas notamment des secteurs de travaux de R&D dans :

  • L'industrie automobile ;
  • L'industrie aéronautique ;
  • La sidérurgie ;
  • La pharmacie ;
  • Etc.

En revanche, les secteurs suivants ne nécessitent pas de main d'ouvre importante, ni de fonds de roulement élevé, et sont ainsi à faible intensité capitalistique :

  • La grande distribution ;
  • La restauration rapide ;
  • Le secteur du commerce ;
  • Les services ;
  • Etc.

Une immobilisation corporelle : c'est quoi ?

L'immobilisation corporelle s'agit d'un actif physique que l'entreprise continue d'utiliser après l'exercice en cours. Cet actif est à valeur patrimoniale et a vocation à servir pour ;

  • La production ;
  • La fourniture de biens et services ;
  • La location ;
  • La gestion interne.

 Il peut s'agir des actifs suivants :

  • Terrains ;
  • Equipements informatiques ;
  • Véhicules ;
  • Etc.

C'est quoi l'excédent brut d'exploitation ?

L'excédent brut d'exploitation est le cash-flow ou le flux de liquidités obtenu par l'entreprise grâce à son exploitation pour rembourser les capitaux empruntés et assurer sa pérennité. Contrairement à un secteur économique à faible intensité capitalistique, un secteur économique dont les sociétés sont à forte intensité capitalistique doit normalement avoir un excédent brut d'exploitation et un chiffre d'affaires élevé pour pouvoir continuer à investir et rentabiliser.