Mon compte Je m'abonne
logo Fiches pratiques

Comment rédiger une lettre de candidature spontanée ?

La rédaction d'une lettre de candidature spontanée constitue une étape délicate. Voici les conseils à suivre pour qu'elle soit un succès.

Comment écrire une bonne lettre de candidature spontanée ?
© mariesacha
Comment écrire une bonne lettre de candidature spontanée ?

Quelles sont les étapes à suivre pour bien rédiger une lettre de candidature spontanée ?

La rédaction d'une lettre de candidature spontanée est plus difficile que celle d'une lettre de motivation ou d'un CV. Toutefois, elle est particulièrement efficace pour décrocher un emploi. En effet, de nombreuses entreprises recrutent des candidats ayant postulé par ce biais. Voici les étapes à suivre pour rédiger une bonne lettre de candidature spontanée et pour multiplier les chances d'obtenir un emploi.

Connaître les spécificités de l'entreprise

Une lettre de candidature spontanée doit contenir plusieurs informations relatives à l'identité de l'entreprise concernée, à savoir :

  • La dénomination sociale ;
  • Le nom et prénom du responsable du recrutement ;
  • L'adresse et le code postal de l'entreprise ;
  • La raison sociale de l'entreprise.

En mentionnant les bonnes informations, le recruteur déduit qu'il s'agit d'un candidat potentiel, motivé et capable de répondre aux besoins de l'entreprise.

Rédiger la lettre de motivation spontanée

La lettre de motivation spontanée se divise en trois parties :

  • L'introduction ;
  • Le corps de la lettre ;
  • La conclusion.

L'introduction s'adresse principalement au recruteur. Le principe est de lui montrer que le poste à pourvoir est intéressant. Si son identité est inconnue, il est conseillé de commencer l'introduction par " Madame, Monsieur ". Dans le corps de la lettre, il faut mettre en valeur le domaine de compétences et la démarche du candidat en écrivant des exemples précis de son parcours professionnel. Enfin, la conclusion doit préciser qu'on est disponible pour l'emploi et pour un entretien y afférent.

Quelles sont les erreurs à éviter ?

Une bonne lettre de candidature spontanée ne doit contenir aucune faute d'orthographe. Pour déceler les petites erreurs (accords, verbes.), il faut relire plusieurs fois la lettre, de préférence avec une personne qui maîtrise parfaitement les règles de grammaire et d'orthographe. S'il s'agit d'une lettre de motivation numérique (mail de motivation), il suffit d'utiliser des logiciels ou des correcteurs d'orthographe en ligne. À noter que le fait de savoir écrire constitue une compétence professionnelle non négligeable.

Comment soigner la forme de la lettre de candidature spontanée ?

Il est important de soigner la forme de la lettre de candidature spontanée pour susciter l'intérêt du recruteur. Pour cela, il faut qu'elle ne fasse pas plus d'une page. Quant à la taille de la police, elle ne doit pas être trop petite ni trop grande, car cela a une influence sur la lisibilité de la lettre et l'effet qu'elle procure. De même, il est indispensable d'utiliser une police d'écriture " sérieuse " (Arial, Verdana ou Times New Roman).

Comment se mettre en valeur ?

Chaque phrase écrite dans la lettre doit être illustrée par un exemple et des informations précises afin de valoriser les compétences professionnelles du candidat (nombre de rendez-vous pris par semaine, chiffre d'affaires réalisé, nombre de contrats signés durant l'année, etc.). Il en est de même s'il s'agit d'un emploi de manager (nombre de personnes encadrées, style de management.).