Mon compte Je m'abonne
logo Fiches pratiques

Qu'est-ce qu'un particulier employeur ?

Vous envisagez d'embaucher un jardinier ou une aide-ménagère ? Découvrez les informations essentielles avant de devenir particulier employeur.

Crée le 25 nov. 2021

Particulier employeur : les points clés à retenir
© deagreez
Particulier employeur : les points clés à retenir

C'est quoi particulier employeur ?

Le particulier employeur est tout simplement une personne qui emploie au moins un salarié :

  • À son domicile privé ou à proximité ;
  • Sans poursuivre un but lucratif ;
  • Pour satisfaire des besoins d'ordre personnel, c'est-à-dire relevant de sa vie familiale et non professionnelle.

Bon à savoir : depuis la Loi Travail, le terme " employé de maison " est remplacé par l'expression " salarié du particulier employeur ".

Comment devenir particulier employeur ?

Pour acquérir le statut de particulier employeur[Particulier employeur : comment mettre son salarié à domicile au chômage partiel ?], vous devez embaucher et rémunérer un salarié qui vous aide au quotidien ou de manière ponctuelle.

Salarié à domicile : quels métiers sont éligibles ?

Les prestations concernées sont les services à la personne. Voici quelques exemples de métiers éligibles :

  • Une femme de ménage;
  • Un jardinier ;
  • Une garde d'enfant à domicile ;
  • Un gardien ;
  • Un auxiliaire de vie ;
  • Une assistante maternelle.

Comment recruter un salarié à domicile ?

L'embauche s'effectue :

  • Directement par le particulier employeur;
  • Via un organisme mandataire qui le conseille et réalise les démarches à sa place (recrutement, rédaction du contrat de travail, déclaration de cotisations, etc.).

Dans les 2 cas, le particulier employeur est lié au salarié soit :

  • Par un CDD (contrat de travail à durée déterminée) ;
  • Par un CDI (contrat de travail à durée indéterminée).

Attention ! Conclure un contrat avec un organisme prestataire qui met ses propres salariés à votre disposition ne vous confère pas la qualité de particulier employeur. Vous êtes le client de ce prestataire, et aucun lien contractuel ne vous lie à la femme de ménage, au jardinier, à l'assistante maternelle.

Particulier employeur : quelles sont vos obligations ?

Sauf en cas de recours à un organisme mandataire, voici vos obligations en droit du travail :

Rédiger le contrat de travail

Ce document mentionne obligatoirement :

  • L'identité et l'adresse du particulier employeur;
  • L'identité et l'adresse du salarié du particulier employeur ;
  • La durée du travail ;
  • Le lieu de travail ;
  • Les horaires ;
  • Le salaire ;
  • Les conditions de travail.

Déclarer l'embauche et la rémunération du salarié

Cette formalité vous évite de vous exposer à des sanctions civiles et pénales ainsi qu'au remboursement des frais médicaux en cas d'accident du travail.

Grâce au CESU (chèque emploi service universel) déclaratif, les démarches sont simplifiées :

  1. Vous adhérez au CESU déclaratif via le site https://www.cesu.urssaf.fr/info/accueil.html ;
  2. Après l'obtention d'un numéro d'employeur, déclarez votre salarié ainsi que sa rémunération directement ligne ou via un volet social disponible auprès du Centre national CESU.

Voici les informations à renseigner lors de cette déclaration :

  • Nom et prénom du salarié ;
  • Son adresse ;
  • Son numéro de Sécurité sociale ;
  • Sa rémunération ;
  • Le nombre d'heures.

Bon à savoir : l'utilisation du CESU dispense le particulier employeur des formalités suivantes :

  • Déclaration à l'URSSAF ;
  • Rédaction du contrat de travail si le salarié travaille pendant 8 heures par semaine au maximum ou 4 semaines consécutives en une année ;
  • Calcul des cotisations sociales (l'URSSAF les calcule et les prélève automatiquement) ;
  • Établissement du bulletin de salaire (l'attestation d'emploi envoyée par l'URSSAF à votre salarié vaut bulletin de salaire).

Organiser des visites médicales

Le particulier employeur est responsable :

  • De la VIP (visite d'information et de prévention) ;
  • Des visites périodiques ;
  • Des visites de reprise en cas d'arrêt-maladie.