Mon compte Je m'abonne
logo Fiches pratiques

C'est quoi un CDI intérimaire ?

On entend de plus en plus parler d'un nouveau type de contrat de travail : le CDI intérimaire. Comment fonctionne-t-il ?

Comment fonctionne le CDI intérimaire ?
© Romain TALON
Comment fonctionne le CDI intérimaire ?

CDI intérimaire : définition

Un CDI intérimaire est un type de contrat réunissant les caractéristiques d'un contrat à durée indéterminée et d'un contrat d'intérimaire. Le collaborateur intérimaire bénéficie des avantages d'un CDI tout en effectuant du travail temporaire. Durant le contrat, le salarié est sollicité pour la réalisation de missions ponctuelles. Il doit ensuite passer par une période d'inactivité appelée " intermission " dans l'attente de nouvelles affectations. Par ailleurs, ce type de contrat a été créé pour répondre aux besoins d'une minorité d'intérimaires : ouvriers qualifiés et non qualifiés. Généralement, ils sont engagés par une entreprise de travail temporaire.

Le contenu du contrat de travail

Dans le cadre d'un CDI intérimaire, le salarié doit signer un contrat avec son agence d'intérim après avoir passé un test d'évaluation ou un bilan professionnel. Le contrat de travail doit faire mention des éléments suivants :

  • Le salaire minimal garanti ;
  • Le statut qu'il soit ouvrier, agent ou cadre ;
  • L'horaire et la durée du travail;
  • Les détails des missions à réaliser ;
  • Les zones d'intervention prévues ;
  • Les conditions concernant les congés payés et les accidents du travail ;
  • La période d'essai: 4 mois pour les cadres, 2 mois pour les ouvriers et 3 mois pour les techniciens ou agents de maîtrise. 

Quels sont les avantages du CDI intérimaire ?

Le CDI intérimaire permet à l'employé de bénéficier de nombreux avantages :

  • Il profite des privilèges d'un contrat de CDI. Il bénéficie d'une stabilité puisqu'il est rémunéré à chaque fin du mois même s'il est employé par une agence d'intérim. Il reçoit également un bulletin de salaire comme tous les salariés d'une société.
  • Même sans mission, le collaborateur intérimaire demeure l'employé de l'entreprise qui l'a recruté. Il n'a donc pas besoin de consulter des offres d'emploi durant la période d'intermission.
  • En multipliant les missions, l'employé peut accumuler les expériences professionnelles et prétendre à un meilleur emploi.
  • Pour finir, il profite d'une durée de travail plus longue que pour un contrat d'intérim. En effet, un CDI intérimaire peut aller jusqu'à une durée de 36 mois.

Rémunération du salarié en CDI intérimaire

La rémunération d'un salarié en CDI intérimaire est fixée dans le contrat de travail. Elle peut varier selon le fait que l'employé soit en mission ou en période d'intermission.

Quelle rémunération durant les périodes de travail ?

Durant les périodes de mission, l'employé reçoit l'équivalent du salaire de référence pour son poste. Ainsi, sa rémunération ne peut être inférieure à celle d'un collaborateur à temps plein occupant le même poste. En principe, le salaire doit être précisé dans le contrat de travail tout comme les types de missions à réaliser. Il doit être proportionnel à l'ampleur des tâches confiées.

Quelle rémunération pendant les périodes d'intermission ?

Dans le cadre d'un CDI intérimaire, le salarié bénéficie d'une rémunération minimale même en période d'intermission. Celle-ci est fixée par les parties concernées lors de la signature du contrat. Selon la législation en vigueur, elle doit être :

  • L'égal du SMIC à temps plein pour les salariés qu'ils soient ouvriers, manutentionnaire, hôtesse d'accueil, etc. ;
  • À 115 % du SMIC à temps plein pour les techniciens ou les agents de maîtrise ;
  • À 115 % du SMIC pour toutes personnes occupant un poste de cadre.