Mon compte Je m'abonne
logo Fiches pratiques

Comment calculer les taux d'intérêt professionnel ?

Exprimé en pourcentage, le taux d'intérêt professionnel est une valeur représentant le coût d'un prêt professionnel. Zoom sur son mode de calcul.

Taux d'intérêt professionnel : comment le calculer de manière efficace ?
© Richard Villalon
Taux d'intérêt professionnel : comment le calculer de manière efficace ?

C'est quoi un taux d'intérêt professionnel ?

Le taux d'intérêt désigne le prix lié à un emprunt qui sert généralement au financement de l'entreprise ou à son développement. En d'autres termes, il s'agit d'un pourcentage prélevé sur le prêt pendant une période de remboursement déterminée. Cependant, plusieurs paramètres sont à prendre en compte afin de définir le taux d'intérêt qui convient à la fois à l'institution bancaire, mais également au professionnel :

  • La durée du prêt : cette période impacte énormément sur l'établissement du taux d'intérêt ;
  • Le profil de l'emprunteur afin de rassurer l'établissement prêteur ;
  • Les conditions du marché : les taux directeurs de la BCE ont une influence sur le taux de prêt.

Comment obtenir le taux d'intérêt professionnel le plus bas ?

Comme le taux d'intérêt professionnel représente un coût pour l'entreprise, il est important de savoir le négocier auprès des institutions financières. Cela dépend de plusieurs paramètres, dont :

  • Les besoins en financement de l'entreprise

La définition des besoins en financement permet d'appréhender l'emprunt bancaire correspondant : crédit, affacturage ou leasing. De plus, l'idée est de définir le montant du capital nécessaire à un projet de création ou de développement d'une entreprise.

  • Le dossier de demande de prêt

Il est nécessaire de présenter le besoin de financement à travers un dossier solide et rassurant pour obtenir un prêt. Le dossier doit inclure un business plan, un prévisionnel financier ainsi que la situation et les informations sur le demandeur.

  • La maîtrise de l'entretien avec l'institution financière

Maîtriser un entretien avec l'institution financière permet au professionnel de négocier au mieux un taux d'intérêt qui lui sera le plus avantageux. Cela passe par la pérennité des capacités de gestion de l'entreprise ainsi que sa détermination à effectuer une démarche transparente.

Les institutions financières prennent en compte leur propre taux de refinancement, l'historique de la relation avec sa clientèle ainsi que la garantie apportée par l'entreprise afin de fixer les intérêts bancaires. Ainsi, une marge évaluée par rapport aux risques est également prélevée par les établissements prêteurs.

Comment calculer le taux d'intérêt professionnel ?

Pour un professionnel, le calcul d'un taux d'intérêt se fait en fonction de plusieurs paramètres. Un taux d'intérêt simple se calcule de la manière suivante :

Intérêt (?) = Montant du capital (?) * Taux d'intérêt annuel (%) * Temps de valorisation

Le montant du capital représente la somme disponible sur le compte épargne. Le taux d'intérêt annuel se définit de deux façons bien distinctes :

  • Le taux de base: ratio qui s'applique sans restriction sur le capital, sur une période annuelle ;
  • La prime de fidélité: ratio s'ajoutant au taux d'intérêt pour le capital restant après une période écoulée d'une année.

Le temps de valorisation représente la période durant lequel le capital aura été retenu sur le compte épargne.

L'intérêt professionnel à taux fixe

Garant de stabilité, le taux d'intérêt à taux fixe permet de faciliter le suivi des annuités qui resteront identiques jusqu'au terme du contrat de prêt.

L'intérêt professionnel à taux variable

Le taux d'intérêt variable représente plus de risque pour l'emprunteur, vu que le mode de calcul est dégressif. Toutefois, certains avantages sont à considérer, dont :

  • Un démarrage à un taux faible ;
  • Des annuités moindres en cas de baisse du taux ;
  • Un remboursement du crédit par anticipation sans pénalités ;
  • Une transformation du prêt en taux fixe en cas de hausse du taux et en fonction des clauses du contrat.