Mon compte Je m'abonne
logo Fiches pratiques

Qu'est-ce qu'un concours bancaire courant ?

Un concours bancaire courant correspond à un ou plusieurs crédits à court terme, accordés par une banque à l'un de ses clients. Tour d'horizon.

Crée le 28 mai 2021

Que savoir sur un concours bancaire courant ?
© Michael Nivelet
Que savoir sur un concours bancaire courant ?

En quoi consiste un concours bancaire courant ?

Le concours bancaires regroupe l'ensemble des dettes bancaires contractées par une entreprise pour combler ses besoins en liquidités. Il s'agit de crédit bancaire de court-terme dédié au redressement de sa trésorerie en cas de déficits. Cette opération bancaire peut revêtir plusieurs formes : facilité de caisse, découverts bancaires ou autres types de crédits de court-terme. Les concours bancaires sont à différencier des fonds de concours, des subventions versées par un établissement public local ou une collectivité à un organisme pour financer un équipement.

Quels sont les différents types de concours bancaires ?

Les concours bancaires présentent peuvent être de différentes natures :

Crédits généraux

Les crédits généraux correspondent essentiellement à la facilité de caisse ainsi qu'au découvert bancaire. La différence entre ces deux types de concours bancaires est relativement mince. Si le découvert représente une autorisation, orale ou écrite, avec un montant et une échéance clairement définis, la facilité de caisse correspond davantage à une tolérance ponctuelle non formalisée.

  • La facilité de caisse

La facilité de caisse vise à couvrir les décalages de trésorerie entre recettes du cycle d'exploitation et de dépenses. Ce contrat écrit d'autorisation de découvert stipule ses conditions d'utilisation, sa durée, sa valeur ainsi que le taux d'intérêt. L'entreprise verse des intérêts proportionnels aux sommes consommées ainsi qu'à la durée du découvert à la banque. Non permanente, cette opération bancaire prend la forme d'un concours bancaire consenti de quelques jours. Par ailleurs, l'établissement financier n'est pas autorisé à renouveler son concours.

  • Le découvert autorisé

D'une durée plus importante que la facilité de caisse, le découvert autorisé consiste à autoriser le compte d'une entreprise à virer au rouge durant quelques semaines, voire quelques mois. S'apparentant à un contrat écrit d'autorisation de découvert, ce contrat précise également ses conditions d'utilisation, sa durée, sa valeur ainsi le taux d'intérêt. À la différence de la facilité de caisse, la banque est tenue de respecter le terme d'un découvert autorisé dans une durée déterminée.

Les crédits généraux font généralement l'objet de critères d'évaluation stricts de la part d'un banquier. Ceux-ci incluent principalement une analyse de la structure financière de l'entreprise, son cycle d'exploitation ainsi que la nature de ses besoins en liquidités. Il s'agit également d'évaluer la qualité de management et la transparence du dirigeant. En effet, en présence d'un octroi de crédit à court terme, le banquier approuve particulièrement les sollicitations en amont de l'apparition du besoin.

Crédits spécialisés

Les crédits spécialisés les plus courants incluent entre autres le crédit de campagne. Portant généralement sur des montants significatifs, et ce, pour une durée de 9 mois au plus tard, ce dernier vise à couvrir l'activité saisonnière de certaines firmes. Sa validation est conditionnée par la présentation d'un plan de trésorerie. Une fois le crédit débloqué, l'entreprise doit procéder à la signature d'un contrat écrit stipulant certaines informations telles que les conditions d'utilisation, la durée, le montant, le mode de remboursement ou le taux d'intérêt. À noter que la valeur du crédit est proportionnelle à la somme octroyée ainsi qu'à la durée de remboursement de celui-ci.

Afin de réduire les risques inhérents au crédit de campagne, entre autres un remboursement difficile suite à un non-écoulement des marchandises, les établissements financiers exigent souvent des garanties, nantissement, cautionnement avalisés par le dirigeant ou un gage.