Mon compte Je m'abonne
logo Fiches pratiques

Qu'est-ce que le duopole ?

Différentes situations peuvent se présenter en termes de marché de concurrence. Le duopole en fait partie. Focus sur cette structure de marché.

Crée le 14 mai 2021

Duopole : tout ce qu'il y a à savoir
© BillionPhotos.com
Duopole : tout ce qu'il y a à savoir

Duopole : c'est quoi ?

En économie marchande, le marché peut être en situation de monopole ou d'oligopole. Parmi les différents types de marché en oligopole se trouve le duopole. Cette structure de marché se caractérise par la domination du marché par seulement deux entreprises. Dans ce cas, seuls ces deux offreurs sont en concurrence. 

Quelles sont les spécificités d'un duopole ?

Constituant la forme la plus simple d'un oligopole, le duopole dont la théorie a été établie par Antoine-Augustin Cournot en 1838 implique une concurrence entre seulement deux entreprises. Ces dernières commercialisent un bien ou un service spécifique tout en optimisant leurs profits. Dans un marché en situation de duopole, ces entreprises détiennent la quasi-totalité voire la totalité des parts de marché. Généralement, la concurrence entre ces deux entreprises dominantes est acharnée. Par ailleurs, l'intégration de nouvelles entreprises sur le marché est relativement difficile en raison de la présence d'importantes barrières à l'entrée. Il s'agit dans ce cas d'une concurrence imparfaite.

Duopole : quels sont les risques ?

Lorsque le marché est en situation de duopole, les risques concernent surtout la concurrence. En effet, les entreprises dominantes sont susceptibles de faire des abus de position dominante ou de recourir à d'autres pratiques anticoncurrentielles comme les ententes pour maintenir la structure de marché en duopole. Le duopole impacte aussi négativement les consommateurs. Tel est le cas en l'absence d'atomicité du marché, impliquant la présence de nombreux agents que ce soit en matière d'offre ou de demande et ne permettant pas à un seul acteur d'influencer l'une ou l'autre. Dans ce cas, les deux entreprises occupant le marché peuvent faire collusion et s'accorder pour augmenter leurs prix. Dans ce cas, les prix seront plus élevés. Cela ne serait pas le cas si la structure du marché implique une concurrence parfaite (atomicité du marché, homogénéité des produits, fluidité du marché, etc.).

Quels sont les différents types de duopole ?

Il existe différents types de duopole, dont le duopole de Bertrand, le duopole de Cournot ainsi que le duopole de Stackelberg.

Le duopole de Bertrand

Dans cette situation, les deux entreprises dominantes se concurrencent sur le prix unitaire des services ou des biens proposés, et non sur la production. Dans ce cas, la première entreprise fixe le prix à l'unité de ses produits par rapport au prix proposé par l'entreprise concurrente. Sur une structure de marché en situation de duopole de Bertrand, l'équilibre est trouvé lorsque les deux entreprises proposent le même prix pour des produits identiques.

Le duopole de Cournot

Outre la concurrence sur le prix, les entreprises peuvent aussi se concurrencer en termes de production. Tel est le cas dans le cadre du duopole de Cournot. Dans cette hypothèse, les deux firmes sont identiques et ne cherchent pas à harmoniser leurs prix. Par ailleurs, dans cette structure de marché, les entreprises concurrentes considèrent que sa rivale cherche à maximiser son profit. Chaque entreprise suppose que la production de sa concurrente est constante. Les deux définissent la qualité à produire en fonction de la quantité qu'elles estiment produite par leur rivale pour augmenter leurs profits. En raison de la réciprocité des actions menées par les deux entreprises, l'équilibre de Cournot est considéré comme un équilibre de Nash.

Le duopole de Stackelberg

Le duopole de Stackelberg est aussi basé sur un concept d'interdépendance conjecturale. Dans ce cas, les deux firmes sont conscientes qu'elles sont dépendantes l'une de l'autre. Toutefois, dans ce modèle de duopole, une asymétrie est constatée. De ce fait, les deux entreprises n'ont pas la même puissance. Dans ce cas, la firme occupant une position de puissance par rapport à l'autre est appelée " pilote ". L'autre entreprise est appelée " satellite ". Il peut se présenter différentes situations :

  • L'entreprise 1 est pilote et l'entreprise 2 est satellite ;
  • L'entreprise 2 est pilote et l'entreprise 1 est satellite ;
  • Les deux sociétés se croient satellites ;
  • Les deux entreprises se croient pilotes.