Mon compte Je m'abonne
logo Fiches pratiques

Pourquoi choisir un amortissement linéaire ?

L'amortissement linéaire est une méthode d'amortissement comptable étalée sur une longue durée. Pour quelles raisons l'utiliser ?

  • Imprimer

Crée le 16 juin 2020

Les raisons pour recourir l'amortissement linéaire
© Mathias Rosenthal
Les raisons pour recourir l'amortissement linéaire

En quoi consiste l'amortissement linéaire ?

L'amortissement est une technique comptable utilisée par les chefs d'entreprise pour évaluer la dépréciation de la valeur d'un investissement. Une entreprise peut opter pour divers types d'amortissement comptable : amortissement dégressif, amortissement variable et amortissement linéaire. Concernant ce dernier, il s'agit d'une technique comptable permettant d'amortir un bien ou de matériels industriels utilisés constamment par une entreprise durant de nombreuses années. L'amortissement linéaire prend en compte une durée d'amortissement commençant de la période de mise en service jusqu'à la fin de vie.

Comment se calcule l'amortissement linéaire ?

Avant de calculer l'amortissement linéaire, il convient de connaître deux éléments essentiels :

  • Le taux d'amortissement qui est l'équivalent de 100 % divisé par le nombre d'années d'utilisation d'un bien. Il est à noter que les 100 % représente la valeur d'un investissement.
  • Ensuite, le prorata temporis qui est à utiliser lors de l'amortissement d'un bien dont la mise en service s'est effectuée en milieu d'année. Il est pris en compte en jours rapporté sur une année de 360 jours.

Dès que ces éléments soient déterminés, il est possible de calculer l'amortissement linéaire d'un bien utilisé en cours de mois avec la formule : 

Amortissement linéaire de la première année et dernière année = Base amortissable x Taux d'amortissement x Prorata temporis/360. 

Pour les biens utilisés pour une année entière, le calcule se base sur la formule suivante :

Amortissement linéaire = Base amortissable x Taux d'amortissement.

Exemple de calcul d'amortissement linéaire

À titre d'exemple, calculons l'amortissement linéaire d'un véhicule professionnel ou d'une voiture de fonction :

  • Si on souhaite amortir un véhicule acquis à 20 000 euros et utilisé durant 5 ans, le taux d'amortissement est de 100 %/5 = 0,2 soit 20 %.
  • Pour la première année, le montant à amortir représente 20 % la valeur de la voiture soit 4 000 euros.
  • Ce montant appelé annuité d'amortissement est à prélever annuellement durant les 5 années d'utilisation. Dans ce cas-ci, la voiture est totalement amortie au bout de 5 ans lorsque sa valeur comptable atteint 0.

Pourquoi choisir la méthode d'amortissement linéaire ?

La méthode d'amortissement linéaire est à privilégier pour de nombreuses raisons :

  • Tout d'abord, cette méthode est applicable sur tous types de biens neufs et d'occasion, incluant les technologies telles que les serveurs. D'ailleurs, il s'agit d'une obligation pour les investissements immobiliers d'occasion, soit les biens d'une durée vie de moins de 3 ans.
  • Ensuite, il existe des biens dont l'amortissement dégressif n'est pas possible. La meilleure alternative est d'opter pour l'amortissement linéaire.
  • En outre, l'amortissement linéaire s'effectue de manière constante au cours de la durée de vie d'un bien. L'annuité reste la même pour chaque exercice comptable durant la durée d'amortissement. Il en est de même pour le taux d'amortissement qui reste inchangé d'une année à l'autre.
  • Par ailleurs, cette méthode d'amortissement peut être étalée sur une longue durée.
  • De plus, il s'agit du mode normal d'amortissement du point de vue fiscal.

Pour finir, il convient de choisir correctement le mode d'amortissement. En effet, il n'est généralement pas possible de changer de méthode après la première adoption. Dans la pratique, l'amortissement linéaire est idéal pour les entreprises recherchant la normalité et la constance.