Mon compte Je m'abonne
logo Fiches pratiques

Qu'est-ce que l'affacturage et comment ça fonctionne ?

L'affacturage est une technique de gestion permettant aux entreprises d'anticiper les problèmes au niveau de la trésorerie. Voici comment il fonctionne.

C'est quoi l'affacturage et comment ça marche ?
© kotoyamagami
C'est quoi l'affacturage et comment ça marche ?

C'est quoi l'affacturage?

Le factoring ou l'affacturage est une solution de financement permettant aux sociétés appartenant au domaine du B to Bde bénéficier à l'avance du paiement de leurs créances clients. Pour ce faire, les créances  sont transmises à un organisme financier baptisé " factor ". Cette société d'affacturage s'occupe de la gestion du poste client de la société dans le cadre d'un contrat d'affacturage. De ce fait, le factor s'occupe du recouvrement et de la relance des créances.

L'intérêt principal de l'opération d'affacturage est de bénéficier des fonds qui viennent compléter les crédits bancaires basiques. En principe, ce procédé regroupe 3 services complémentaires, à savoir : la gestion du poste client, la garantie du paiement et le financement des factures. Comme la cession Dailly, l'affacturage est une méthode permettant de financer les besoins à court terme des sociétés.

Avoir recours au factoring constitue un bon moyen de diminuer le risque d'insolvabilité client que l'entreprise encourt. D'ailleurs, dès qu'il s'agit de cession des créances ou de financement, le mieux est d'opter pour l'affacturage.

Qui peut profiter de l'affacturage ?

Cette méthode de financement répond à la demande des sociétés qui sont à la recherche d'une solution souple et simple pour booster leur trésorerie. Ainsi, l'affacturageconvient aux entreprises qui sont en plein essor, aux Petites et aux Moyennes Entreprises et aux Très Petites Entreprises.

Les autoentrepreneurs, les start-ups, les professions libérales sont éligibles à l'affacturage sous certaines conditions.

En outre, l'affacturage intervient sur le financement des délais de paiement de commandes ou sur le financement à court terme.

Quels sont les types d'affacturage ?

Il existe différentes méthodes d'affacturage, chacune étant dotée de caractéristiques bien distinctes.

  • L'affacturage standard ou classique : c'est la forme la plus classique du factoring. En principe, l'entreprise remet directement ses créances au factor. En contrepartie, ce dernier les règle par le biais d'un pourcentage dédié à alimenter et à augmenter le fonds de garantie.
  • L'affacturage notifié non géré ou semi-confidentiel : pour cette catégorie de factoring, le factor ne s'occupe plus de la prise en charge du recouvrement des créances. Ainsi, les clients ont l'obligation de payer la société, mais pas le factor.
  • L'affacturage non notifié ou confidentiel : cette méthode permet la conservation de la gestion du poste client. En termes simples, le factor sponsorise les factures, mais les clients ne sont pas informés de la souscription du contrat.
  • Le reverse factoring ou l'affacturage inversé : il permet au factor de payer directement les factures des fournisseurs. Ce procédé implique la signature d'un contrat entre les affactureurs et les fournisseurs.

Quelles sont les modalités de fonctionnement du factoring ?

La mise en ouvre de l'affacturage nécessite la réunion de différentes conditions. En effet, la société  qui revêt le statut de " fournisseur " doit recevoir le consentement du factor. Cette règle est valable pour chaque créance. En principe, le plafond est établi en fonction de chaque client. Cette technique permet de limiter les risques d'impayé. Par ailleurs, ces montants sont réglés en fonction des convenances : par billet à ordre, chèque ou encore virement bancaire.

À noter que le factoring a un prix qui doit être prélevé sur le coût de la créance. Ce montant se compose de deux éléments distincts :

  • La commission de financement ou le coût de financement anticipé qui varie en fonction de plusieurs paramètres, notamment le délai accordé à la créance ou la méthode à laquelle l'entreprise procède pour payer ses facturescédées.
  • La commission d'affacturage ou les frais de gestion et de dossier : ces frais représentent le montant calculé qui correspond à un taux moyen de 1,5 %.

À noter que la rémunération du factor est constituée de 2 éléments, à savoir la commission due au titre du financement du factoring et celle due au titre du service d'affacturage.