Mon compte Je m'abonne
logo Fiches pratiques

Comment calculer la marge brute d'autofinancement ?

La marge brute d'autofinancement est un indicateur permettant de déterminer l'autonomie financière d'une entreprise. Comment la calculer ?

Crée le 18 mai 2021

Quelle formule utiliser pour calculer la marge d'autofinancement ?
© Frédéric Massard
Quelle formule utiliser pour calculer la marge d'autofinancement ?

En quoi consiste la marge brute d'autofinancement ?

Il existe de nombreux types de ratios permettant d'évaluer la situation financière d'une entreprise. La marge brute d'autofinancement en fait partie. Elle désigne la capacité d'autofinancement présentée par une société durant une période d'exercice donnée. D'ailleurs, elle a été remplacée par le concept de capacité d'autofinancement en 1982. La MBA est devenue la CAF dans le plan comptable. Néanmoins, le terme marge brute d'autofinancement est encore largement utilisé par les experts comptables ou les analystes.

Quels sont les éléments utiles pour calculer la MBA ?

Pour calculer la MBA, il est nécessaire de connaître la valeur des éléments suivants :

  • Le résultat net: Il désigne la somme résultant de la différence entre les produits et les charges d'une société. Généralement, le résultat net peut être consulté dans le compte de résultat.
  • La dotation aux amortissements: Celle-ci désigne la dépréciation du coût des biens de production. Une dépréciation peut être favorisée par l'usure de l'équipement ou une obsolescence technologique. À noter, une entreprise doit comptabiliser une dotation aux amortissements lorsqu'elle dispose à l'actif de son bilan comptable des immobilisations amortissables.
  • Les variations des provisions pour dépréciation d'actifs immobilisés : Elles sont obtenues après un test de dépréciation, surtout si un indice de perte de la valeur de l'immobilisation est constaté.

Comment se calcule la marge brute d'autofinancement ?

Le calcul de la MBA est relativement simple. Il suffit juste de suivre l'une des formules existantes. En effet, il en existe plusieurs :

  • MBA = résultat net + dotation aux amortissements + variation des provisions pour dépréciation d'actifs immobilisés;
  • Il est aussi possible de calculer la marge brute d'autofinancement en faisant la différence entre les produits encaissables et les charges décaissables déterminées sur un moment donné.

Étant donné qu'il existe une petite différence entre le MBA et le CAF, la formule pour obtenir ce dernier est différente :

CAF = excédent brut d'exploitation + produits encaissables charges décaissables

À la différence de la CAF, la MBA n'exclut pas l'impact des cessions sur le résultat.

Marge brute d'autofinancement : À quoi elle sert ?

La MBA est utile dans un premier temps pour les analystes financiers. Les valeurs obtenues leur permettent de déterminer le degré d'autonomie financière dont jouit une entreprise. Cette indépendance concerne la faculté à verser les dividendes aux actionnaires et à rembourser les dettes sans une aide extérieure. Le calcul de la marge brute d'autofinancement leur permet aussi de mesurer la capacité d'investissement d'une société. Les interprétations des diverses données vont ensuite permettre de définir la viabilité de l'entreprise et la formulation d'une recommandation auprès des investisseurs. Enfin, les analystes vont utiliser les informations obtenues pour faire une comparaison de la profitabilité des entreprises de divers secteurs.

Dans un second temps, le calcul de la MBA est aussi profitable pour le chef de l'entreprise. Il dispose d'une meilleure appréciation du potentiel de sa société. Soit elle est autonome financièrement, soit, elle est en difficulté. Dans les deux cas, il va pouvoir prendre de nouvelles décisions stratégiques. Il peut décider d'accroître les investissements si la situation financière le permet. Dans le cas contraire, il peut envisager une réduction des effectifs, des excès de charges ou de trouver d'autres investisseurs.