Mon compte Je m'abonne
logo Fiches pratiques

Administrateur salarié : rôle, missions et responsabilités

L'administrateur salarié a pour mission de représenter la voix des employés devant le conseil d'administration ou CA de l'entreprise. Tour d'horizon.

Crée le 11 oct. 2021

Zoom sur le métier d'administrateur salarié
© Franz Pfluegl
Zoom sur le métier d'administrateur salarié

Quel est le rôle de l'administrateur salarié ?

La mission principale de l'administrateur salarié est de représenter les salariés. Ainsi, il doit user de tout son savoir-faire et de ses compétences pour porter la voix du corps social au sein du conseil d'administration de l'entreprise. Ici, le professionnel ne parlera pas du social en général, mais de la société dans sa dimension sociale en tant que corps social.

Lors de séances avec la direction générale, l'administrateur salarié peut intervenir avant la prise de décision concernant un sujet précis. Pour cela, il peut :

  • Donner son appréciation ;
  • Donner son avis ;
  • Livrer son analyse ;
  • Participer aux décisions du conseil d'administration par vote ;
  • Porter la contradiction ;
  • Apporter des précisions.

Par ailleurs, l'administrateur salarié doit effectuer un compte rendu auprès des employés. Il doit tout mettre en ouvre pour obtenir des évolutions, au regard de sa connaissance de la société vers plus de respect de l'intérêt général et vers plus de responsabilités sociales ou RSE.

Bon à savoir : en termes de représentativité des employés, la loi Pacte précise que le nombre d'administrateurs salariés doit passer au nombre de 2 une fois que le conseil d'administration est composé de 8 membres. Cette norme s'applique aux entreprises composées de plus de 1 000 travailleurs, et dont le siège social se trouve en France.

Quelles sont les conditions pour devenir administrateur salarié ?

Le poste d'administrateur salarié nécessite des compétences techniques et personnelles spécifiques, notamment bien connaître l'entreprise, la lecture d'un bilan ou d'un compte d'exploitation. Loyauté, curiosité, sens de l'organisation, esprit d'analyse. Nombreuses sont les qualités personnelles nécessaires pour occuper le poste d'administrateur salarié.

Les compétences techniques indispensables

Avoir une bonne connaissance de l'entreprise est nécessaire pour exercer le métier d'administrateur salarié. Ainsi, il pourra avoir une vision globale de l'entreprise afin de défendre au mieux les intérêts de chaque travailleur.

L'administrateur salarié doit en outre savoir lire un bilan et un compte d'exploitation. Il doit aussi comprendre les équilibres existant entre chaque partie prenante interne de l'entreprise, notamment les actionnaires, les ressources humaines (RH), les syndicats, le service management.

Administrateur salarié : les qualités requises

L'administrateur salarié doit posséder un certain nombre de qualités personnelles pour mener à bien sa mission :

  • La curiosité ;
  • La discrétion ;
  • La loyauté ;
  • L'indépendance ;
  • L'engagement ;
  • L'assiduité ;
  • L'expertise dans les métiers de la société ;
  • L'organisation ;
  • La rigueur ;
  • La méthodologie ;
  • L'esprit d'analyse et de synthèse.

Comment est nommé l'administrateur salarié ?

Les différentes modalités de désignation des administrateurs salariés donnent lieu automatiquement à une modification des statuts. Par conséquent, elles doivent être approuvées par l'assemblée générale des actionnaires de l'entreprise.

Par ailleurs, la loi donne le choix entre 4 modalités de désignation concernant le poste d'administrateur salarié :

  • L'élection par les travailleurs de la société, les conditions étant précisées dans les statuts de la société pour la répartition des sièges et dans l'article L.225-28 du Code du commerce ;
  • La désignation par le comité central d'entreprise, le comité de groupe ou le comité d'entreprise ;
  • La désignation par la ou les organisations syndicales qui ont obtenu le plus de suffrages lors du premier tour des élections professionnelles ;
  • La désignation par le comité d'entreprise européen, l'organe de représentation des salariés au niveau européen.

À retenir : l'administrateur salarié doit être titulaire d'un contrat de travail qui correspond à un emploi effectif d'au moins 24 mois dans l'entreprise ou l'une de ses filiales indirectes ou directes dont le siège social est basé en France.

Qu'en est-il de la formation des administrateurs salariés ?

L'article L.225-30-2 du code du commerce stipule que les administrateurs salariés peuvent bénéficier d'une formation. Cette dernière est prise en charge entièrement par l'entreprise. Le temps consacré à cette formation est déterminé par le conseil d'administration et ne doit pas être inférieur à 20 heures par année. D'après l'article R.225-34-4 nouveau du Code du commerce, le temps destiné à la formation des administrateurs salariés est pris sur celui du travail effectif et doit être rémunéré en tant que tel.

À ce jour, nombreux sont les centres de formation qui proposent des programmes complets pour permettre aux administrateurs salariés d'approfondir des compétences spécifiques liées à leur fonction.