Mon compte Je m'abonne

Calculer son excédent brut d'exploitation (EBE)

L'excédent brut d'exploitation (EBE) représente le résultat économique de l'entreprise. Il indique la part de la valeur ajoutée qui revient à l'entreprise, hors amortissement, gestion financière et opérations exceptionnelles.

  • Imprimer

Crée le 26 mars 2015

L'excédent brut d'exploitation indique ce que l'entreprise récupère réellement de la valeur ajoutée.
© apops
L'excédent brut d'exploitation indique ce que l'entreprise récupère réellement de la valeur ajoutée.

1. Le rôle de l'excédent brut d'exploitation (EBE)

L'excédent brut d'exploitation est un indicateur de la performance économique de l'entreprise. Il s'agit d'une variable-clé pour le chef d'entreprise, puisqu'elle figure dans les soldes intermédiaires de gestion, les données essentielles au pilotage. L'EBE fournit 2 informations stratégiques sur l'entreprise :

  • la rentabilité de son activité, en mesurant la performance économique de l'exploitation courante, indépendamment du financement et des investissements ;
  • la maîtrise de ses coûts, en indiquant si le produit d'exploitation couvre les charges d'exploitation.

Un excédent brut d'exploitation positif signifie que l'entreprise vend plus cher qu'elle ne produit, ce qui indique que son système de production est rentable. Si l'EBE est négatif, cela signifie que l'entreprise est structurellement déficitaire.

L'excédent brut d'exploitation, aussi appelé bénéfice brut d'exploitation, peut être utilisée par le chef d'entreprise pour partager l'affectation des profits vers :

  • les actionnaires (dividendes)
  • l'investissement (capacité d'autofinancement) ;
  • le financement (placements financiers).

2. Les éléments du calcul de l'excédent brut d'exploitation (EBE)

Basé sur les données du compte de résultat, le calcul de l'EBE fait intervenir les éléments suivants :

  • la valeur ajoutée, qui représente le chiffre d'affaires amputé des coûts intermédiaires ;
  • les subventions d'exploitation, qui peuvent être des aides financières dont bénéficie l'entreprise, comme des primes à l'embauche versées par Pôle Emploi ou des abandons de créances ;
  • les impôts et taxes, notamment la fiscalité locale ;
  • la masse salariale, qui réunit la rémunération du personnel et les cotisations sociales.

3. Les formules du calcul de l'excédent brut d'exploitation (EBE)

L'EBE s'obtient à partir du calcul suivant :

  • Excédent brut d'exploitation = valeur ajoutée brute + subventions d'exploitation impôts et taxe masse salariale

Il permet ensuite de mesurer :

  • la rentabilité du capital (EBE / capitaux investis) ;
  • la maîtrise des coûts de l'entreprise (EBE / chiffre d'affaires).

4. Un exemple de calcul de l'excédent brut d'exploitation

Une entreprise affiche les données suivantes sur son compte de résultat :

  • 9 millions d'euros de chiffre d'affaires ;
  • 3 millions d'euros de coûts intermédiaires ;
  • 3,5 millions d'euros de masse salariale ;
  • 1,5 million d'euros d'impôts et taxes ;
  • 600 000 euros d'intérêts d'emprunts à ses banques ;
  • 50 000 euros de subventions d'exploitation.

Les calculs seraient les suivants :

  • Valeur ajoutée = 9 M€ - 3 M€ = 6 millions d'euros
  • EBE = 6 M€ + 50 000 € - 3,5 M€ - 1,5M€ - 600 000 € = 450 000 €