Mon compte Je m'abonne

Des réponses immédiates à vos questions pour continuer à piloter votre entreprise

Accès et téléchargement réservés aux abonnés

Abonnez-vous

34 fiches pour la catégorie : Création d'entreprise / reprise

>Comment évaluer l'entreprise à reprendre
Comment évaluer l'entreprise à reprendre
©

Comment évaluer l'entreprise à reprendre

Avant de reprendre une entreprise, il faut l'évaluer. Au-delà des chiffres actuels et du carnet de commandes, il faut prendre en compte tous les aspects de la société.

>Comment trouver une entreprise à reprendre
Comment trouver une entreprise à reprendre
©

Comment trouver une entreprise à reprendre

Une fois le projet de reprise défini, le futur chef d'entreprise doit encore trouver quelle société acquérir. Il pourra démarrer la prospection une fois qu'il aura déterminé le secteur d'activité, la taille, le prix maximum ou encore la zone géographique de l'affaire à reprendre.

>Identifier les aides à la création d'entreprise
Identifier les aides à la création d'entreprise
©

Identifier les aides à la création d'entreprise

De nombreuses aides existent pour faire face aux écueils se présentant avant et pendant la création d'une entreprise. Elles sont généralement mises en place par les pouvoirs publics et, parfois, par des organismes privés.

>Les aides au recrutement pour les entreprises
Les aides au recrutement pour les entreprises
©

Les aides au recrutement pour les entreprises

L'employeur peut bénéficier d'aides au recrutement pour l'embauche de salariés. Financières, sociales et fiscales, elles s'obtiennent sous certaines conditions.

>Comment obtenir des aides à l'innovation
Comment obtenir des aides à l'innovation
©

Comment obtenir des aides à l'innovation

De nombreuses aides existent pour les porteurs de projet innovant. Il s'agit de coups de pouce pour financer l'étude de faisabilité, la R&D, le lancement du produit et sa commercialisation.

>Les aides fiscales à la création d'entreprise
Les aides fiscales à la création d'entreprise
©

Les aides fiscales à la création d'entreprise

Pour encourager la création d'entreprise, les pouvoirs publics ont mis en place toute une série d'avantages fiscaux. Ils peuvent s'activer selon la nature de l'activité ou la zone d'implantation de l'entreprise.

>Les aides sociales à la création d'entreprise
Les aides sociales à la création d'entreprise
©

Les aides sociales à la création d'entreprise

Dans les premiers mois d'activité d'une entreprise, les décalages de trésorerie peuvent mettre à mal les finances de la société. Des aides existent pour que le paiement des charges sociales soit plus souple pour l'entrepreneur.

>Les aides financières à la création d'entrreprise
Les aides financières à la création d'entrreprise
©

Les aides financières à la création d'entrreprise

Lors de la création d'une entreprise, les apports financiers extérieurs sont souvent déterminants pour assurer la fiabilité du business plan. Les aides financières peuvent être de différentes natures.

>Comment devenir auto-entrepreneur
Comment devenir auto-entrepreneur
©

Comment devenir auto-entrepreneur

Créé en 2009, le régime de l'auto-entrepreneur a pour but de développer les petites activités professionnelles indépendantes généralement en complément d'un autre statut. Ouvert à tous, le statut de l'auto-entrepreneur séduit à la fois par sa souplesse, mais également par sa simplicité de mise en oeuvre.

>Comprendre la protection sociale de l'auto-entrepreneur
Comprendre la protection sociale de l'auto-entrepreneur
©

Comprendre la protection sociale de l'auto-entrepreneur

Lorsque l'auto-entreprise constitue l'activité principale de l'auto-entrepreneur, ce dernier peut prétendre à une couverture sociale identique aux autres professions indépendantes. Il dépend alors du Régime Social des Indépendants (RSI).

>Comprendre la comptabilité de l'auto-entreprise
Comprendre la comptabilité de l'auto-entreprise
©

Comprendre la comptabilité de l'auto-entreprise

Dans le cadre du régime d'imposition simplifié dont il dépend, l'auto-entrepreneur bénéficie d'une obligation comptable allégée qui ne requiert que l'enregistrement chronologique des achats et des recettes. Contrairement à d'autres formes d'entreprises, l'auto-entreprise ne nécessite pas la réalisation, ni la présentation d'un bilan annuel. Petit tour d'horizon de la comptabilité d'un auto-entrepreneur.

>Comprendre la fiscalité de l'auto-entreprise
Comprendre la fiscalité de l'auto-entreprise
©

Comprendre la fiscalité de l'auto-entreprise

En tant que professionnel individuel, l'auto-entrepreneur est soumis à l'impôt sur le revenu dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux s'il exerce une activité commerciale ou artisanale, ou des bénéfices non commerciaux si son activité est libérale. Un auto-entrepreneur est, par conséquent, soumis, de plein droit, au régime d'imposition la micro-entreprise même si, sous certaines conditions, il peut souscrire au système du versement fiscal libératoire.