Mon compte Devenir membre Newsletters
Modifié le 08/01/2016

Proposer un bilan de compétences à ses salariés

Le bilan de compétences est l'occasion pour un salarié de se retourner sur son parcours professionnel et répond à des motivations diverses, selon que celui-ci est réalisé à la demande de l'employeur ou du salarié lui-même. Que peut-on attendre d'un bilan de compétences ? Comment se déroule-t-il ? Quels sont les profils les plus concernés ? Comment le financer ?

Le bilan de compétences est l'occasion pour un salarié de se retourner sur son parcours professionnel.

© vege

Le bilan de compétences est l'occasion pour un salarié de se retourner sur son parcours professionnel.

1. Que peut-on attendre d'un bilan de compétences ?

Etape-clé de la vie professionnelle, le bilan de compétences a de nombreux apports positifs. Tout d'abord, faire le point sur son parcours professionnel permet d'améliorer la connaissance de soi et d'identifier clairement ses compétences. Le bilan de compétences est aussi l'occasion de confronter les aptitudes du salarié avec la réalité du marché du travail et de l'entreprise. Cette remise à plat permet alors à l'entreprise ou au salarié de prendre des décisions plus pertinentes et de bâtir un projet professionnel réaliste et concret.

2. Le déroulement du bilan de compétences

Un premier entretien de prise de contact avec l'organisme chargé du bilan de compétences débute le processus. Puis le bilan se déroule en trois étapes :

  • la phase préliminaire : lors de cette étape, le salarié formalise son engagement avec l'organisme. Cette phase est celle de la présentation du déroulement du bilan et des méthodes utilisées, et de la définition des besoins du salarié ;
  • la phase d'investigation : cette phase est celle de l'analyse du parcours du salarié, et de la détection des opportunités, en fonction de l'environnement professionnel ;
  • la phase de conclusion : elle donne lieu à un rapport écrit qui décrit le projet professionnel, et à un entretien individuel.

3. A quels profils peut-on proposer un bilan de compétences

L'entreprise peut avoir plusieurs raisons de proposer un bilan de compétences à ses salariés :

  • identifier ses ressources internes ;
  • bâtir son plan de formation ;
  • accompagner l'évolution de ses collaborateurs ;
  • etc.

L'entretien annuel ou les phases de recueil des besoins en formation permettent de sélectionner les profils prioritaires à qui proposer un bilan : les salariés ayant clairement exprimé un souhait d'évolution ou de mobilité, les salariés démotivés ou au contraire à fort potentiel, ou les salariés dont les compétences sont dépassées.

Pour proposer un bilan de compétences, l'employeur doit présenter au salarié une convention tripartite, que ce dernier est libre d'accepter ou non.

4. Le financement du bilan de compétences

Selon que la demande de bilan de compétences est à l'initiative du salarié ou de l'employeur, les modalités de prise en charge financière sont différentes. A l'initiative de l'entreprise, le bilan de compétences est généralement financé par le budget interne dédié au plan de formation. A l'initiative du salarié, le bilan peut être financé de différentes façons :

  • par le DIF : le salarié présente un devis de l'organisme qu'il a choisi, que l'employeur a un mois pour accepter ou refuser ;
  • par un OPACIF (Organisme Paritaire au Congé Individuel de Formation) comme le Fongecif. Dans ce cas, il n'est pas obligatoire de porter la réalisation du bilan à la connaissance de l'employeur.