Mon compte Devenir membre Newsletters
Modifié le 07/03/2016

Comment réussir un recrutement

Un recrutement réussi passe par plusieurs étapes, de l'élaboration de la fiche de poste à l'intégration du nouveau salarié au sein de l'entreprise, en passant par la sélection des candidats et l'entretien d'embauche.

Pour réussir le recrutement d'un nouveau collaborateur, plusieurs étapes sont essentielles.

© momius

Pour réussir le recrutement d'un nouveau collaborateur, plusieurs étapes sont essentielles.

1. Bien rédiger la fiche de poste

Lors d'un recrutement, la fiche de poste figurant sur l'offre d'emploi est le premier contact que le candidat a avec l'entreprise. Son objectif est d'exprimer avec précision les besoins de la société, en faisant état, entre autres, des compétences recherchées. Sa rédaction doit donc être soignée : claire, exhaustive... et attractive ! En effet, il s'agit également de séduire les candidats en mettant en avant les atouts de la société.

2. Présélectionner les candidats de manière efficace

Avec une annonce bien rédigée, l' offre d'emploi devrait entraîner de nombreux CV et lettres de motivation à éplucher. Pour que cette étape de présélection des candidats ne soit pas trop fastidieuse, il faut s'organiser :

  • définir au préalable des critères de sélection. Par exemple, la formation sera-t-elle plus déterminante que l'expérience ou l'inverse ?
  • étudier attentivement chaque candidature, avant de les classer selon leur intérêt. S'il est tentant de privilégier les candidats ayant le profil le plus proche des attentes, il ne faut pas négliger les profils atypiques, qui peuvent parfois révéler de belles surprises.

3. Optimiser l'entretien d'embauche

Pour évaluer correctement un candidat, un entretien d'embauche se prépare. L'accroche de la rencontre est importante : doit-elle mettre à l'aise ou tester la répartie du candidat ? Il faut ensuite réfléchir aux questions qui permettront de guider l'entretien d'embauche et enfin aux arguments à mettre en avant pour présenter l'entreprise et le poste. L'employeur a tout intérêt à ne pas monopoliser la parole. Le candidat doit avoir le temps de s'exprimer, afin qu'il communique le maximum d'informations sur son profil et son expérience, sans oublier d'évoquer la question de la rémunération.

4. Finaliser le choix du candidat

Choisir entre les derniers candidats en lice suite aux entretiens d'embauche n'est pas toujours un exercice facile. Pour sélectionner le dernier profil, il faut récapituler les points positifs et négatifs de chaque candidature afin de pouvoir les comparer. Si besoin, il faudra procéder à des tests complémentaires ou rappeler les candidats pour obtenir des précisions. Dans tous les cas, l'employeur doit choisir le candidat le plus susceptible de pouvoir s'intégrer à l'entreprise, sa culture, ainsi qu'aux collaborateurs. Enfin, une fois le choix effectué, la convenance veut d'envoyer un message aux candidats refusés.

5. Soigner l'intégration du nouveau salarié

Dernière étape du recrutement, l'intégration d'un nouveau salarié n'en est pas moins très importante. L'employeur se doit d'anticiper l'arrivée de son nouveau collaborateur, en préparant notamment son poste de travail ou en informant ses futurs collègues. Le jour J, une visite des locaux s'impose. Le nouveau salarié sera présenté à toute l'équipe, sans oublier de l'informer des codes et de la culture de l'entreprise. Parce que l'accompagnement est essentiel dans une prise de poste, désigner un tuteur pourra aider la nouvelle recrue à prendre son poste dans les meilleures conditions.