Mon compte Devenir membre Newsletters
Modifié le 29/07/2015

Comment mettre en place le télétravail

Selon l'INSEE, le télétravail concerne officiellement 7% des actifs en France. En pratique, de nombreuses entreprises le pratiquent sans forcément le revendiquer. Tel est notamment le cas des cadres, qui emportent régulièrement du travail à domicile. Pourtant, le télétravail déclaré est facile à mettre en place, grâce à un cadre précis, sur le plan juridique comme sur le plan pratique.

Le télétravail sous sa forme déclarée doit faire l'objet d'un accord préalable entre toutes les parties : travailleur, employeur, et délégué du personnel

© Kzenon

Le télétravail sous sa forme déclarée doit faire l'objet d'un accord préalable entre toutes les parties : travailleur, employeur, et délégué du personnel

1. Une forme de travail concertée et bien comprise par toutes les parties

Le télétravail sous sa forme déclarée doit faire l'objet d'un accord préalable entre toutes les parties : travailleur, employeur, et délégué du personnel dans les entreprises de plus de 11 salariés. Le salarié voit dans le travail à distance une amélioration de sa qualité de vie :

  • réduction des trajets travail-domicile ;
  • flexibilité des horaires ;
  • gain de l'liberté et d'autonomie.

L'employeur y verra, de son côté, :

  • un gain sur l'espace de travail ;
  • la possibilité de recruter sur une aire géographique plus large, voire de s'implanter dans une autre région ou un nouveau pays ;
  • des résultats très positifs au niveau de la productivité des salariés (+22 % selon une étude Greenworking de 2012).

2. Les différentes formes de télétravail

Plusieurs formes de télétravail existent :

  • le télétravail total : le salarié ne vient dans l'entreprise qu'épisodiquement. Le reste du temps, il travaille à domicile ;
  • le télétravail en alternance : le salarié dispose d'un bureau dans l'entreprise, mais travaille souvent de chez lui ;
  • le travail nomade : le salarié travaille à distance au gré des déplacements. Ceci concerne souvent des commerciaux, des équipes de maintenance ou de service après-vente ;
  • le travail en bureau satellite : l'employé travaille en déplacement et dispose d'un bureau rattaché à un espace de co-working.

3.Le télétravail, encadré juridiquement depuis 2005

L'Accord interprofessionnel français du 19 juillet 2005 règlemente les modalités de mise en place du télétravail. Ces détails doivent être à l'origine d'un accord entre les deux parties. Elles sont consignées dans un avenant au contrat de travail.

4. Des outils de contrôle du télétravail

Il existe de nombreux outils pour accompagner le télétravail, et assurer son succès. Le rattachement hiérarchique et la définition des processus de travail et de liaison avec l'équipe devront ainsi être définis à l'avance.

5. Les outils techniques à disposition du télétravail

Internet a grandement simplifié la mise en place sur le plan technique du télétravail. C'est à l'entreprise de fournir au travailleur à distance tous les outils nécessaires, notamment le matériel informatique et bureautique. L'employeur doit également s'assurer que les données qui circulent à l'intérieur de son réseau sont sécurisées. Il peut responsabiliser le travailleur à domicile en lui faisant signer une charte informatique.