Mon compte Devenir membre Newsletters
Modifié le 08/01/2016

A quels profils proposer un bilan de compétences

Le bilan de compétences est une étape importante dans le parcours professionnel d'un salarié. S'il peut en faire la demande pour divers motifs (faire le point, envisager une reconversion ou une mobilité interne, ...), celle-ci peut également émaner de l'entreprise, pour des raisons tout aussi variées.

Le bilan de compétences a un coût, aussi pour proposer une telle démarche à ses collaborateurs, l'entreprise doit arbitrer et prioriser les profils les plus concernés.

© aerogondo

Le bilan de compétences a un coût, aussi pour proposer une telle démarche à ses collaborateurs, l'entreprise doit arbitrer et prioriser les profils les plus concernés.

1. Pourquoi proposer un bilan de compétences à ses salariés

Pour le salarié, le bilan de compétences peut mener à des changements tangibles dans sa vie professionnelle. Dans ce travail d'investigation, son parcours, ses compétences, aptitudes et savoir-faire sont en effet analysés en vue de définir un projet professionnel. Pour l'employeur, proposer un bilan de compétences à ses salariés présente de nombreux avantages :

  • mettre à plat les compétences qui sont à sa disposition en interne, afin de mieux gérer ses ressources humaines
  • estimer les besoins de formation au sein de ses équipes, dans l'optique de la préparation du plan de formation
  • accompagner l'évolution professionnelle des collaborateurs
  • mettre en place un projet de validation des acquis de l'expérience (VAE)

2. A quels profils proposer le bilan de compétences

Le bilan de compétences a un coût, aussi pour proposer une telle démarche à ses collaborateurs, l'entreprise doit arbitrer et prioriser les profils les plus concernés. Les entretiens professionnels ou d'évaluation sont un bon outil pour effectuer cette sélection. Ces entretiens sont en effet l'occasion idéale pour identifier les souhaits d'évolution professionnelle des salariés, leur potentiel ou leurs besoins de formation. Il est ensuite possible de proposer un bilan de compétences à ces différents profils :

  • collaborateurs ayant émis le souhait d'une mobilité interne nécessitant des compétences différentes du poste actuel : changement d'activité, évolution vers le management, ...
  • collaborateurs en phase de démotivation
  • collaborateurs à potentiel
  • collaborateurs dont les compétences sont désormais en inadéquation avec les besoins de l'entreprise

3. Quel type de salariés peut réaliser un bilan de compétences ?

Tous les salariés peuvent en principe profiter d'un bilan de compétences. Néanmoins, lorsque celui-ci est effectué dans le cadre d'un congé de bilan de compétences, le salarié doit justifier :

  • S'il est en CDI, d'au moins 5 années de salariat (consécutives ou non), dont une dans l'entreprise concernée.
  • S'il est en CDD, d'au moins 24 mois de salariat (en CDI ou CDD, consécutifs ou non) dans les 5 années précédentes, dont 4 mois en CDD dans les 12 derniers mois.

Bon à savoir : si le bilan de compétences est réalisé dans le cadre du plan de formation de l'entreprise, aucune condition d'ancienneté n'est requise.

4. Dans quel cadre proposer le bilan de compétences ?

Lorsque la demande émane du chef d'entreprise, celui-ci doit présenter au salarié une convention tripartite, incluant l'organisme chargé du bilan, que le collaborateur a 10 jours pour signer s'il l'accepte. Le refus de signer est considéré comme un refus de réaliser le bilan de compétences, et ne constitue en aucun cas une faute.