Mon compte Devenir membre Newsletters
Modifié le 29/07/2015

Quel équipement pour le télétravail

Dans le travail à domicile, c'est à l'employeur de prendre en charge l'équipement informatique, mais aussi les infrastructures de communication et les logiciels pour que l'employé puisse travailler depuis chez lui.

Quel équipement pour le télétravail

1. Un équipement matériel détaché chez le salarié à domicile

Au niveau des outils du télétravail, l'entreprise doit fournir au travailleur à domicile le matériel informatique ou bureautique nécessaire à son activité (ordinateur, imprimante, etc.). Elle doit également mettre à sa disposition les éventuelles surfaces de travail supplémentaires (bureau, table, chaise). Les frais d'accès à internet ou de téléphone professionnel doivent être payés par l'employeur, tout comme le matériel de correspondance (fournitures de bureau et frais postaux). Il est conseillé de faire signer au salarié une charte informatique pour rappeler qu'il n'est censé utiliser ce matériel que pour le travail.

2. La sécurité informatique comme point cardinal

De même, les logiciels payants qui sont utilisés par le travailleur à domicile doivent être fournis par l'entreprise. Il faut respecter certaines normes de sécurité. Si le travailleur doit se connecter à l'intranet de l'entreprise depuis l'extérieur, il faut mettre en place un accès VPN (Virtual Private Network), qui consiste en une connexion internet sécurisée par mot de passe. Les fichiers ou les données de l'entreprise sont souvent confidentiels : il est alors conseillé de les crypter, tout comme les correspondances par e-mail. Les données, sous forme non cryptée ne devraient pas être copiées ou sauvegardées sur l'ordinateur. En cas de panne ou de vol, elles pourraient être perdues. Ces bonnes pratiques peuvent être ajoutées à la charte informatique signée par le travailleur à distance.

3. Des outils de travail et de communication en temps réel

Pour rester en contact avec le reste de son équipe, le travailleur à distance utilisera des outils de travail collaboratif. Il en existe de nombreux, gratuits ou payants, et notamment des logiciels en ligne, utilisables sans installation. Les agendas partagés et les solutions de partage de document en ligne sont également à encourager. La plupart proposent des versions Premium, payantes, mais cryptées et sécurisées.

Un webmail doit aussi être mis en place, pour permettre l'accès du travailleur à distance à ses e-mails sur le serveur sécurisé de l'entreprise. Les outils de chat et de messagerie instantanée permettent au salarié détaché de rester au contact de son équipe. Enfin, des logiciels de vidéo-conférence permettent aux travailleurs de participer aux réunions à distance, pour assurer une présence virtuelle dans les locaux de l'entreprise.