Mon compte Devenir membre Newsletters
Modifié le 30/04/2015

Comprendre les actions d'adaptation au poste de travail

Dans le cadre de sa politique de formation, l'employeur peut mettre en place deux catégories d'actions : des actions d'adaptation au poste de travail, liées à l'évolution des emplois, et des actions de développement des compétences.

L'adaptation au poste de travail vise à optimiser l'efficacité d'un salarié.

© goodluz

L'adaptation au poste de travail vise à optimiser l'efficacité d'un salarié.

1. Comment définir ses actions d'adaptation au poste de travail ?

  • Il n'y a pas de classification stricte dans le code du travail sur la distinction les actions de formation. Le législateur n'a pas prévu de nomenclature étant donné la diversité des tâches et des métiers. L'appréciation de l'une ou l'autre catégorie est à la réflexion du chef d'entreprise qui négocie la conception du plan de formation en relation avec les délégués du personnel.
  • Les actions d'adaptation au poste de travail sont celles qui sont directement utilisables par le salarié dans l'exercice de ses fonctions. Elles ont pour but de permettre à l'employé plus d'efficacité dans son poste ainsi que d'accroître sa polyvalence et son autonomie pour progresser dans son travail. Ce sont donc des actions de formation dont le résultat est immédiatement mesurable et concret dans le poste occupé par l'employé.
  • Anciennement, il existait une troisième catégorie d'actions dans le plan de formation : les formations liées à l'évolution des emplois ou au maintien dans l'emploi. Cette distinction aujourd'hui n'est plus d'actualité et les formations liées à l'évolution des emplois font partie des actions d'adaptation au poste de travail.

2. Adaptation au poste de travail ou développement des compétences ?

Deux types de critères permettent de déterminer le classement d'une action de formation :

  • les objectifs de la formation. Comment le salarié évolue dans son poste au moment où on lui propose la formation ? Si les compétences acquises ne sont pas transférables dans un autre domaine d'activité, on peut dire que la formation correspond à la catégorie 1 ;
  • la situation du salarié. Si le salarié a besoin de la formation pour se maintenir dans l'emploi, en l'adaptant à de nouveaux outils ou en le préparant à des évolutions de procédures, il s'agit d'une formation d'adaptation au poste de travail. Si au contraire l'action le prépare à une évolution, à une mobilité, il s'agit d'une action destinée à l'évolution des compétences.

3. Quelles modalités à respecter pour les actions d'adaptation au poste de travail ?

  • Pour les actions d'adaptation au poste de travail, le temps de formation doit être effectué sur le temps de travail. Si le dispositif a lieu en dehors du temps de travail, le salarié est payé en heures supplémentaires.
  • Tout frais engagé durant la formation est à la charge du chef d'entreprise. Il se fait ensuite directement rembourser les coûts auprès de son OPCA (organisme paritaire collecteur agréé).